Vous êtes ici

Hockey sur glace

Une soirée bien crispante

Opposé à Kloten, lanterne rouge de National League, le HC Bienne n’a pas réussi à prendre les trois points nécessaires, samedi à la Tissot Arena, pour assurer mathématiquement sa qualification pour les play-off.

Le HC Bienne a terriblement peiné samedi contre Kloten, lanterne rouge de National League.

lk. Une défaite en prolongation samedi à Ambri, un autre le lendemain à domicile contre Kloten (2-3 aux tirs au but), le HC Bienne a complètement foiré son week-end face aux deux  moins bonnes équipes du championnat. Trois points auraient suffi pour passer en vert, selon les standards établis par le Teletext. Se mettant au niveau des Zurichois, les hommes de Törmänen ont livré une triste performance face aux Aviateurs.

Kloten a eu la malicieuse idée de marquer quand ça fait le plus mal, soit juste avant les pauses. L’international olympique Vincent Praplan, alors que le capitaine Philipp Wetzel écoulait une pénalité (19’38), et Partick Obrist d’une jolie déviation aérienne (39’42) ont permis à l’escouade de Kevin Schläpfer de faire douter des Seelandais dans une sale soirée.

Les gamins au front
Heureusement qu’entre les deux réussites zurichoises, les gamins à disposition de Törmänen ont agi. Servi à la ligne bleue par Valentin Nussbaumer, le défenseur Janis Jérôme Moser envoyait un puck flottant subtilement redirigé au fond des filets par le routinier Fabian Lüthi (21’41). Au passage, autant Nussbaumer que Moser, tous deux 17 ans, ont signé leur premier assist en National League. Faudra visiblement couper la rondelle souvenir en deux.

Bref, le HC Bienne ne s’est réveillé qu’après l’égalisation à 2-2 de Kevin Fey (46’40). Un but de raccroc, dans le tas, mais qui a eu le mérite de relancer les Seelandais. Relancer, tout est relatif. Dans une soirée de hockey indigeste, la formation de Törmänen a simplement accéléré un tantinet. Rien de plus. En face, Kloten a continué à produire un jeu de lanterne rouge, c’est-à-dire peu organisé malgré de la générosité dans l’effort. Capables de tant fulgurances ses derniers temps, les Biennois se sont juste mis à niveau. Vu sous cet angle, l’exercice de mimétisme est particulièrement réussi.

Jeudi à Lausanne, sur la glace de Malley 2.0, les Seelandais ont le devoir moral de passer en vert.

 

Bienne - Kloten 2-3 tab (0-1 1-1 1-0)

Tissot Arena: 5372 spectateurs.

Arbitres: Müller/Wiegand; Küng/Progin.

Buts: 19’38 Praplan (Santala, Kellenberger, à 5 contre 4) 0-1. 21’41 Fabian Lüthi (Moser, Nussbaumer) 1-1. 39’42 Obrist (Ramholt) 1-2. 46’40 Fey 2-2.

Tirs au but: Marchon 0-1, Sutter manque (poteau); Abbott manque (Hiller retient), Nussbaumer manque (Boltshauser retient); Hollenstein manque (poteau), Joggi manque (Boltshauser retient); Sallinen manque (poteau), Schmutz manque (à côté); Praplan manque (Hiller retient), Rajala manque (Boltshauser retient).

Pénalités: 3 x 2’ contre Bienne; 1 x 2’ contre Kloten.

Bienne: Hiller; Lofquist, Jecker; Kreis, Fey; Maurer, Dufner; Moser; Pedretti, Pouliot, Rajala; Micflikier, Fuchs, Schmutz; Nussbaumer, Diem, Fabian Lüthi; Joggi, Sutter, Wetzel; Petrig.

Kloten: Boltshauser; Kellenberger, Bieber; Egli, Bäckman; Stoop, Ramholt; Kparghai, Harlacher; Praplan, Santala, Hollenstein; Leone, Sallinen, Abbott; Obrist, Trachsler, Marchon; Grassi, Schlagenhauf, Bader.

Notes: Bienne sans Earl, Valentin Lüthi, Neuenschwander, Steiner, Tschantré (blessés), Forster (suspendu) ni Hächler (surnuméraire). Kloten sans Back, Bircher, Bozon, Lemm, von Gunten, Weber (blessés) ni Poulin (étranger surnuméraire) mais pour la première fois avec Kparghai (prêté par Lugano). But de Schlagenhauf non validé (crosse haute, 56’49).

Articles correspondant: Actualités »