Vous êtes ici

Hockey sur glace

Le SCB en passe huit au HC Bienne

Après avoir tenu deux périodes, le HC Bienne s'est écroulé dans le troisième tiers face au CP Berne, dont c'est la première victoire de la saison face aux Seelandais. Battus 4-2 la veille dans leur PostFinance Arena par ce même HCB, les Fédéraux ont asséné un très sec 8-2 aux hommes de Kevin Schläpfer. Il s’agit de la plus lourde défaite concédée par le Biennois sur leur glace face au SCB.

  • 1/17
  • 2/17
  • 3/17
  • 4/17
  • 5/17
  • 6/17
  • 7/17
  • 8/17
  • 9/17
  • 10/17
  • 11/17
  • 12/17
  • 13/17
  • 14/17
  • 15/17
  • 16/17
  • 17/17
zurück

Laurent Kleisl

Le contexte Vendredi à la PostFinance Arena, le HC Bienne s’est brillamment imposé 4-2 lors du 100e derby en LNA face au CP Berne. A la gâchette, Tyler Seguin, auteur d’un coup du chapeau.

Première période Malgré une atmosphère électrique, Berne prend le HC Bienne à froid. Première action, premier but! Profitant qu’une forêt de joueurs obstrue la vision de Reto Berra, Byron Ritchie ouvre la marque après 23 secondes seulement. Le Fédéraux se montrent plus entreprenants, plus volontaires que les Seelandais. Peu avant la moitié du tiers, ces derniers gâchent d’ailleurs 62 secondes en double avantage numérique. Pire: en sortant de prison, Martin Plüss se retrouve avec le 2-0 au bout de la canne. L’arrêt de Berra tient du miracle (9e). Les Bernois, eux, font mouche dès leur première opportunité en jeu de puissance. Jacob Micflikier puni pour un coup de canne, Ryan Gardner nettoie la lucarne droite de Berra en réception d’un service parfait de John Tavares (14’02), l’étoile de New York Islanders. Ainsi, c’est 2-0 pour le SCB à la première pause.

Deuxième période C’est sur un mauvais gag que le HCB amorce le tiers intermédiaire. Brillant la veille à Berne, Berra se troue magnifiquement devant un tir d’apparence anodine de Mark Streit (24’33). Ses hommes menés 0-3, Kevin Schläpfer modifie un tantinet son alignement, plaçant Patrick Kane aux côtés de Tyler Seguin et Emanuel Peter, Jacob Micflikier retrouvant Marc-Antoine Pouliot et Marc Wieser. Alors que chaque équipe profite d’une opportunité en avantage numérique, Seguin pour le 1-3 (27’32) et Joël Vermin pour le 1-4 (28’27), Marc Wieser offre de l’espoir aux 6200 spectateurs (guichets fermés, record de la saison) accourus au vieux stade. Mis en position par ses compères canadiens de trio, le Grison réussit, en inscrivant le 4-2 (33’10), ce que Seguin a manqué deux minutes plus tôt. Parti seul en rupture, l’attaquant de Boston Bruins s’est méchamment emmêlé les pinceaux au moment d’affronter Marco Bührer. Le but de Wieser a le mérite de relancer totalement des Seelandais qui se font de plus en plus menaçants. A la deuxième pause, c’est 2-4 pour le SCB.

Troisième période Bien plus en vue que Seguin et Kane, Tavares est de tous les bons coups. Profitant d’un moment de flottement dans le dispositif biennois, le Canadien conclut un contre savamment mené par Ritchie. Son 2-5 (43’49) sonne le glas des ambitions seelandaises. Le même Ritchie, topscorer du SCB, enfonce encore le clou après 49’51 alors qu’une pénalité est appelée contre Bienne. Le HCB, toutefois, a le mérite de ne pas brader la fin de rencontre. Attitude honorable qu’il doit à ses supporters, qui n’ont de cesse de l’encourager. Même le 2-7 de David Jobin (54’10) et le 2-8 de Tavares (55’14, 6e point personnel de la soirée!) ne désarment pas le kop du Stade de Glace. La suite des opérations: les visites, mardi et vendredi, de Kloten et Fribourg. D’ici là, les Seelandais devront avoir effacé le couac de samedi.

 

Bienne - Berne 2-8 (0-2 2-2 0-4)

Stade de Glace: 6200 spectateurs (guichets fermés, record de la saison).

Arbitres: Kämpfer/Stricker; Arm/Küng.

Buts: 0’23 Ritchie (Tavares) 0-1. 14’02 Gardner (Tavares, Ritchie, à 5 contre 4) 0-2. 24’33 Mark Streit (Bertschy, Scherwey) 0-3. 27’32 Seguin (Kane, Huguenin, à 5 contre 4) 1-3. 28’27 Vermin (Tavares, pénalité différée) 1-4. 33’10 Wieser (Pouliot, Micflikier) 2-4. 43’49 Tavares (Ritchie, Vermin) 2-5. 49’51 Ritchie (Tavares, pénalité différée) 2-6. 54’10 Jobin (Scherwey) 2-7. 55’14 Tavares (Ritchie, Vermin) 2-8.

Pénalités: 2 x 2’ contre Bienne; 5 x 2’ contre Berne.

Bienne: Berra; Trutmann, Kparghai; Grieder, Huguenin; Gloor, Gossweiler; Rouiller; Kane, Pouliot, Tschantré; Seguin, Peter, Micflikier; Ehrensperger, Kellenberger, Wieser; Lauper, Haas, Füglister.

Berne: Bührer; Jobin, Mark Streit; Kinrade, Gerber; Hänni, Furrer; Vermin, Ritchie, Tavares; Danielsson, Plüss, Berger; Neuenschwander, Randegger, Rüthemann; Bertschy, Gardner, Scherwey.

Notes: Bienne sans Meier, Spylo, Untersander, Wetzel (blessés), Wellinger (convalescent) ni Beaudoin (étranger surnuméraire). Berne sans Josi, Roche, Rubin (blessés), Collenberg (prêté à Rapperswil) ni Höhener (prêté à Ambri-Piotta). Gloor fleuri pour son 300e match en LNA, disputé mardi à Langnau. Temps mort demandé par Berne (32’10). Kparghai et Tavares désignés meilleurs joueurs de leur équipe.

Articles correspondant: Actualités »