Vous êtes ici

Tour des Flandres: Van der Poel gagne

Mathieu Van der Poel s'adjuge le Ronde

Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) a gagné le Tour des Flandres au terme des 244 km entre Anvers et Oudenaarde. Le Néerlandais a battu au sprint son compagnon d'échappée, le Belge Wout Van Aert.

(ats) La décision s'est faite pour quelques centimètres entre les deux rivaux, qui se sont partagé les six derniers titres de champion du monde de cyclocross. Pour le vainqueur, qui est le petit-fils de Raymond Poulidor, ce succès dans le Ronde arrive 34 ans après celui de son père, Adrie Van der Poel. C'est la première fois qu'il s'adjuge l'un des cinq Monuments du cyclisme.

Le champion du monde Julian Alaphilippe, échappé avec les deux premiers, a chuté à 35 km de l'arrivée. Alors qu'il semblait parler dans son oreillette, le Français a percuté une moto de l'organisation et est lourdement tombé. Il n'a pas pu repartir, touché visiblement à un coude.

Les deux immenses favoris de ce Ronde se sont détachés après une attaque d'Alaphilippe à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée. Seul Mathieu van der Poel l'a suivi dans un premier temps.

Wout Van Aert, qui avait manqué ce mouvement de course décisif, a fait l'effort seul et rejoint le trio dans la côte pavée du Taaianberg. Un effort qui, conjugué à une chute sans gravité à un peu plus d'une centaine de kilomètres de la ligne, lui a sans doute coûté la victoire dans un sprint final très serré.

L'histoire aurait pu être différente sans la chute de Julian Alaphilippe, qui disputait son premier Tour des Flandres: moins rapide que les deux autres au sprint, le puncheur français aurait été obligé de passer à l'offensive. C'est déjà lui qui avait lancé véritablement la course dans le Koppenberg à 45 longueurs de la fin avec une accélération qui a écrémé le peloton à trente unités à peine.

Alaphilippe éliminé sur chute, Van der Poel et Van Aert se sont relayés sans s'attaquer pour solder leurs comptes au sprint une semaine après les critiques du Belge à l'encontre du Néerlandais. "Apparemment, il préfère que je perde plutôt que de gagner lui-même. Il a peut-être oublié que j'ai déjà beaucoup gagné" avait lancé Van Aert, mécontent du traitement spécial que lui a réservé Mathieu van der Poel.

Le Norvégien Alexander Kristoff, le plus rapide du groupe de contre, a complété le podium. Côté suisse, Stefan Küng n'a pas pu se mêler à la bagarre. Le Thurgovien, qui s'est dit gêné par des problèmes de digestion, a été lâché à une cinquantaine de km du but.

Articles correspondant: Actualités »