Vous êtes ici

Préparation: Passer à la vitesse supérieure

Fischer: "L'Italie est un adversaire que nous devons dominer"

L'équipe de Suisse poursuit sa campagne de préparation au Mondial de Riga mardi à Bienne, face à l'Italie.

(ats) Après les deux succès face à la Russie (3-1 et 1-0), la sélection de Patrick Fischer se doit de s'imposer avec la manière face à un adversaire plus faible.

La Suisse, qui pourra compter sur le renfort du défenseur Mirco Müller, sait parfaitement ce qu'elle a à faire: se créer des occasions de but - et évidemment les exploiter au maximum si possible - en prenant le jeu à son compte.

"Cela sera forcément un match plus simple à négocier pour nous que face à la Russie", affirme Patrick Fischer. "L'Italie est un adversaire que nous devons dominer, en imposant notre vitesse et nos qualités", poursuit l'entraîneur de l'équipe nationale, qui espère également voir ses joueurs faire preuve f'efficacité.

"Nous devons aussi continuer notre bon travail défensif afin de pouvoir prendre le match en main", souligne-t-il. "Dans cette optique nous devons aussi faire un pas en avant dans notre jeu de passe", conclut le Zougois de 45 ans, qui ne pourra pour cela pas compter sur Denis Malgin (rappelé par Toronto).

Tout autre résultat qu'un large succès constituerait une déception mardi soir. Solide défensivement face à la Russie, l'équipe de Suisse devra passer à la vitesse supérieure en attaque face à l'Italie. Comme elle avait parfaitement su le faire face à cet adversaire lors du Mondial 2019 avec un succès 9-0.

Articles correspondant: Actualités »