Vous êtes ici

Vaud: après les listes, les apparentements

Vaud: après les listes, les apparentements ont été déclarés

Selon le décompte validé par le canton, 374 candidats vaudois se battront cet automne pour les 19 sièges au Conseil national et 15 pour les deux fauteuils de sénateur. Les apparentements entre partis sont désormais également officiels.

(ats) Les formations avaient jusqu'à lundi 12h00 pour déclarer leurs apparentements au bureau électoral. Bon nombre d'entre eux avaient déjà annoncé ces alliances électorales qui leur permettent de capter un maximum de voix dans le cadre du système proportionnel.

A gauche de l'échiquier, le PS, les Verts et les diverses formations de la gauche radicale partent unis. Ils sont tous apparentés, y compris avec la liste Urgence écologique et son unique candidat. Les partis qui disposent de listes jeunes proposent également un sous-apparentement avec elles.

Le PDC, PBD, PEV et UDF vaudois ont uni leurs forces dans le grand apparentement de l'Alliance du Centre (AdC). Celui-ci assemble deux sous-apparentements: d'un côté la liste PDC principale avec la liste "PDC ouVERTure", de l'autre le PBD, le PEV et l'UDF.

Le camp bourgeois part divisé comme en 2015: les deux principaux partis, le PLR et l'UDC ne s'apparentent pas, hormis ave leurs listes Jeunes, ainsi qu'Innovation pour le PLR. Les Vert'libéraux n'ont conclu qu'une seule alliance, avec le Parti Pirate vaudois.

Plusieurs petites formations moins connues partent seules également. C'est le cas de "Démocratie, Spiritualité&Nature", de "l'Action nationale démocrates suisses/VD" ou encore du collectif "Transition citoyenne Vaud", dont la liste est composée uniquement de candidats tirés au sort, âgés de moins de 35 ans avec deux tiers de femmes.

Lundi dernier, les partis ont déposé leurs listes nominatives pour les élections du 20 octobre. Le canton a désormais validé les 24 listes pour la Chambre basse et les 11 pour la Chambre haute. Celles-ci doivent encore être contrôlées par Berne.

Au final, 230 candidats pour le National sont des hommes et 144 sont des femmes, (113 en 2015). Au Conseil des Etats, 5 femmes sont en lice sur 15 intéressés.

Le nombre de personnes visant une place à la Chambre du peuple est bien plus élevé qu'il y a quatre ans: 374 contre 327. En raison de sa croissance démographique, le canton de Vaud dispose en 2019 d'un siège supplémentaire (19 au lieu de 18), ce qui a sans doute influencé à la hausse le nombre de candidats.

A noter que parmi les 374 candidats figurent des personnalités à forte notoriété, tels que la conseillère d'Etat PLR Jacqueline de Quattro et son ex-collègue socialiste, président de l'USS, Pierre-Yves Maillard.

Pour rappel, sur les 18 sièges actuels, le PLR en compte cinq, l'UDC quatre, les Vert'libéraux et le PDC un. Le PS en détient cinq et les Verts deux.

Articles correspondant: Suisse »