Vous êtes ici

Zurich a inauguré son tram de vaccination

Un tram de vaccination circule désormais dans les rues de Zurich

Un tram destiné aux nouveaux candidats à la vaccination contre le Covid-19 circule depuis mardi dans les rues de Zurich. Il peut accueillir jusqu'à 550 personnes par jour. Les injections ont lieu à l'arrêt. La rame ne transporte que le personnel.

Stationné à la place Bellevue mardi après-midi, le tram de vaccination passe de quartier en quartier deux fois par jour.

(ats) Mardi après-midi, le tram était posté à la station de la place Bellevue, près du lac, au centre-ville. Mercredi matin, les vaccinations se dérouleront au Hardplatz, à l'ouest de la ville. Le véhicule aménagé des transports publics VBZ change de quartier d'une demi-journée à l'autre. Ses horaires durent toute la journée jusqu'à 19h30, du lundi au samedi.

De cette manière, la ville et le canton entendent rendre la vaccination la plus simple possible. Le nombre d'injections est reparti à la hausse depuis quelques semaines et l'extension du certificat Covid accentue encore la pression. Les nouveaux candidats à la vaccination sont donc plus impatients que jamais: ils ne veulent pas attendre un rendez-vous, constate la ministre cantonale de la santé Natalie Rickli (UDC) face aux médias réunis sur place.

L'offre du tram de vaccination ou des bus de vaccination mobile sont donc d'autant plus importants, estime la conseillère d'Etat. Ces véhicules accueillent des gens qui ne se feraient peut-être pas vacciner d'une autre manière, commente-t-elle. Et d'ajouter en clin d'oeil: "plus les gens seront nombreux à se faire vacciner ici, plus vite le traditionnel tram à fondue fera son retour".

Le tram de vaccination ressemble à un mini-vaccinodrome. Il est composé d'un guichet d'accueil à l'avant, suivi de six postes de vaccination séparés par des rideaux, puis d'un espace de repos. Les seringues sont tenues à l'écart du public. Les doses du vaccin Moderna ne sont amenées dans le tram que juste avant leur utilisation.

Un incident a émaillé l'inauguration du tram. La police a dû arrêter un Suisse de 65 ans qui avait agressé le service de sécurité. Se fondant en insultes, il a failli se faire écraser par un autre tram, mais un employé du service de sécurité a pu le retenir à temps. C'est alors que le sexagénaire a commencé à frapper son sauveur, indique la police municipale à Keystone-ATS. Elle confirme une information révélée par le site en ligne du Tages-Anzeiger.

Le canton de Zurich compte désormais plus d'un million de personnes vaccinées. En outre, 75% des personnes de plus de 16 ans ont reçu deux doses. La situation dans les hôpitaux reste toutefois tendue. La moyenne d'âge des malades du Covid-19 hospitalisés est de 53 ans et les plus jeunes d'entre eux ont entre 30 et 40 ans.

Articles correspondant: Suisse »