Vous êtes ici

Manifestation contre la venue du polémiste

Un millier de personnes manifestent contre la venue d'Eric Zemmour

A Genève, un millier de personnes ont manifesté mercredi soir, dans le calme, contre la venue d'Eric Zemmour. Le polémiste, candidat potentiel à la présidentielle française, était invité à une conférence-débat avec l'avocat genevois Marc Bonnant.

Eric Zemmour est arrivé à l'Hôtel Hilton du Grand-Saconnex (GE) mercredi pour y tenir une conférence.

(ats) Cet événement payant, organisé par l'association Convergences, s'est tenu à l'hôtel Hilton du Grand-Saconnex, où Eric Zemmour est arrivé vers 20h00, a constaté un photographe de Keystone-ATS sur place. En fin d'après-midi, le groupe de déminage de la police genevoise a procédé à des vérifications dans l'hôtel suite à des alertes aux colis piégés, mais il n'a rien trouvé de suspect.

Au même moment, des centaines de personnes, surtout jeunes, se réunissaient au centre-ville, à proximité de la gare de Cornavin, à l'appel d'une soixantaine d'associations, de collectifs, de syndicats et de partis de gauche, réunis en assemblée de lutte antifasciste. Le cortège autorisé avait pour but de ne "pas laisser de place aux discours qui normalisent le fascisme et le racisme".

"Genève reste antifasciste", pouvait-on lire sur la banderole de tête lorsque le défilé s'est mis en marche à 18h30. "Tout le monde déteste Eric Zemmour" ou encore "Genève est antifa" ont bruyamment scandé les manifestants en descendant en direction du pont du Mont-Blanc avant de tourner sur le quai et de passer devant les hôtels de luxe.

Au micro, une jeune femme a dénoncé les idées nationalistes, extrémistes et haineuses défendues par Eric Zemmour. "Les auteurs d'actes racistes se sentent soutenus", a-t-elle critiqué. Dans la foule, des pancartes affichaient "Moins de Zemmour, plus d'amour", "Patriarches, machos, nous voilà!" ou "Zemmour casse-toi!".

La manifestation a ensuite traversé le quartier populaire des Pâquis, avant de rejoindre la place des Grottes, derrière la gare. Après avoir appelé une nouvelle fois à s'opposer aux idées du Français, une jeune femme a dissous la manifestation à 20h30. Sur un mur, une banderole enjoignait à se rendre à l'hôtel Hilton.

Une heure plus tard, une septantaine de personnes était encore sur la place des Grottes, a indiqué Silvain Guillaume-Gentil, porte-parole de la police genevoise. Selon lui, la manifestation, qui a réuni 700 personnes, a eu lieu sans incident, hormis quelques graffitis.

Sur son fil Twitter, Eric Zemmour a posté des photos de sa rencontre de mercredi avec les politiciens genevois UDC Yves Nydegger, conseiller national, et Eric Bertinat, conseiller municipal de la Ville de Genève, ainsi qu'avec le député PLR Jean Romain. Le rédacteur en chef de la Weltwoche et conseiller national Roger Köppel (UDC/ZH) était aussi de la partie.

Articles correspondant: Suisse »