Vous êtes ici

Zurich veut permettre aux étrangers de voter

La ville de Zurich veut permettre aux étrangers de voter

Le canton de Zurich pourrait devenir le quatrième en Suisse alémanique à autoriser le droit de vote des étrangers au niveau communal. C'est en tout cas le souhait de la ville de Zurich, qui a déposé mercredi une initiative en ce sens.

(ats) Au moyen d'un instrument appelé "initiative d'une autorité", l'exécutif veut modifier la Constitution cantonale. Pour la municipalité, les communes zurichoises doivent pouvoir décider si elles veulent accorder ou non le droit de vote et d'éligibilité aux étrangers. Les conditions à remplir seraient de résider dans la commune depuis au moins deux ans et de bénéficier d'une autorisation de séjour (permis B) ou d'établissement (permis C).

La ville juge qu'étendre les droits civiques des personnes ne possédant pas la nationalité suisse renforcerait la démocratie et la cohésion sociale, écrit-elle dans un communiqué. Elle rappelle que 42'000 étrangers majeurs vivent à Zurich depuis plus de deux ans, mais qu'ils ne peuvent pas participer aux élections et votations communales parce qu'ils n'ont pas résidé en Suisse depuis dix ans, condition requise pour prétendre au passeport helvétique.

Le droit de vote et d'éligibilité au niveau communal est accordé sur l'ensemble du territoire aux étrangers dans quatre cantons: Vaud, Fribourg, Neuchâtel et Jura. Le canton de Genève donne lui aussi ce droit de vote communal, mais pas l'éligibilité.

En Suisse alémanique, trois cantons autorisent leurs communes à donner le droit de vote à des habitants de nationalité étrangère: Appenzell Rhodes-Extérieures, les Grisons et Bâle-Ville.

Articles correspondant: Suisse »