Vous êtes ici

L'automatisation du travail fait peur

La peur de l'automatisation au travail a crû durant la pandémie

De nombreux employés de Suisse redoutent d'être remplacés par la technologie dans leur travail. Selon un sondage, ces craintes ont augmenté chez plus d'un tiers (36%) des personnes interrogées durant la pandémie de coronavirus.

(ats) Cette inquiétude se manifeste en particulier chez les salariés de la vente, des instituts financiers ou du tourisme, précise cette enquête du Boston Consulting Group. En comparaison internationale, la Suisse est l'un des rares pays où la peur touche toutes les générations. Dans de nombreux pays, elle diminue avec l'âge.

Deux tiers des employés suisses se disent prêts à se reconvertir pour une nouvelle place de travail. Cela vaut également pour les personnes entre 50 et 60 ans.

Toutefois moins de la moitié des travailleurs suivent effectivement une formation continue - un chiffre inférieur à la moyenne internationale. Lorsque les Helvètes se forment, c'est la plupart du temps par eux-mêmes ou en cours d'emploi.

Quelque 5700 personnes ont participé à ce sondage non représentatif, précise Boston Consulting Group.

Articles correspondant: Suisse »