Vous êtes ici

Faire faillite menace un restaurant sur deux

50% des établissements menacés d'ici fin mars, selon GastroSuisse

La moitié de tous les établissements de l'hôtellerie-restauration feront faillite d'ici la fin mars s'ils ne reçoivent pas dès maintenant une indemnisation financière, estime GastroSuisse. La faîtière indique que 98% de ses membres ont besoin de soutien.

(ats) Chaque vague de coronavirus s'accompagne d'une vague de licenciements, relève GastroSuisse, qui a mené une enquête auprès de plus de 4000 établissements.

En novembre et décembre, une deuxième vague de licenciements dans l'hôtellerie-restauration s'est produite, indique GastroSuisse dimanche dans un communiqué. Presque 60 % de tous les établissements qui ont procédé à des licenciements au cours de l'année ont dû à nouveau se séparer d'employés fin 2020. En octobre, GastroSuisse avait indiqué que 100'000 emplois étaient en péril.

Avant la crise, plus de 80% des établissements avaient de bonnes, voire très bonnes liquidités, selon l'enquête. Mais en l'espace d'un mois, 80% des établissements se sont retrouvés dans une très mauvaise situation.

GastroSuisse exige donc que le Conseil fédéral "se montre courageux" et indemnise financièrement l'hôtellerie-restauration "immédiatement et sans complications".

Articles correspondant: Suisse »