Vous êtes ici

Bienne

Un baptême de fer

Les CFF ont inauguré vendredi leur centre d’entretien modernisé. A cette occasion, un nouveau train Bombardier a été baptisé «Biel/Bienne» et décoré des armoiries de la ville.

Les halles ont été agrandies pour la maintenance de tous les trains.

Julie Gaudio

Pour insuffler un peu de magie à un lieu qui, a priori, n’en a pas, les CFF avaient installé vendredi maintes enceintes sonorisées dans la nouvelle halle, autour d’un train InterCity (ICN). A 10h10 tapantes, Christoph Natz, le chef du projet, Thomas Brandt, membre de la direction CFF Voyageurs et Alexandre Hotz, directeur du site, ont appuyé sur le gros bouton rouge célébrant officiellement l’ouverture du centre d’entretien modernisé de Bienne devant les collaborateurs et collaboratrices CFF et des journalistes, tous habillés d’un gilet orange fluorescent pour l’occasion. Une musique fantaisiste s’est tout d’un coup échappée des enceintes et l’ICN stationné à côté s’est mis à tanguer de gauche à droite et vice versa, tel un vaisseau fantastique. C’est d’ailleurs parce qu’ils penchent que les ICN peuvent circuler à grande vitesse.

Toute cette mise en scène vient clôturer deux ans de travaux de modernisation. «Tout ne fut pas facile mais quelle récompense aujourd’hui!» s’est enthousiasmé Alexandre Hotz. Parmi les travaux réalisés, on peut citer l’allongement des halles de 50mètres pour assurer l’entretien  et le nettoyage des ICN. Jusqu’à présent, seuls les trains régionaux pouvaient être entretenus à Bienne. «Ici, nous pouvons faire de la maintenance légère sur tous les trains désormais, c’est-à-dire vérifier les freins, changer la climatisation, vider les toilettes, etc. Les trains sont révisés tous les sept à neuf jours», a précisé Thierry Linder, ingénieur de production technique CFF. En bref, a-t-il résumé: «Nous changeons les pièces mais nous ne les réparons pas.» Les grosses maintenances s’effectuent dans les centres CFF d’Yverdon-les-Bains (VD), de Zurich ou d’Olten (SO).

50 emplois créés

Outre des avantages purement techniques, ces travaux ont permis d’améliorer les conditions de travail des collaborateurs CFF et de créer une cinquantaine de places de travail sur le site de Bienne. «Nous recrutons aussi des jeunes prometteurs qui ont un solide bagage technique venant des hautes écoles spécialisées du canton», s’est félicité Alexandre Hotz.

De son côté, Thomas Brandt, membre de la direction CFF Voyageurs, a détaillé les investissements effectués par l’entreprise. Les travaux du centre d’entretien sont évalués autour de 45 millions de francs. «En plus des infrastructures, nous investissons aussi pour la qualité, les compétences, les conditions de travail», a-t-il ajouté. L’objectif de tout ceci?«La satisfaction de la clientèle avec des trains sûrs, propres et ponctuels», a glissé Alexandre Hotz.

Nouveau train «baptisé»

Hormis l’inauguration du centre d’entretien modernisé, c’est un train Bombardier à deux étages qui a été baptisé «Biel/Bienne» vendredi matin à la gare et décoré des armoiries de la ville par le maire Erich Fehr et Michel Berchtold, directeur Région CFF centre. Le nouveau train est destiné au trafic grandes lignes et peut accueillir près de 300 voyageurs.

Erich Fehr n’a pas caché sa joie: «C’est un moment fort pour moi en tant que maire.» «Ce train est même le seul à avoir un nom bilingue!» a-t-il ajouté fièrement. Les différents invités et journalistes ont pu profiter d’un (court) voyage à bord, en première classe toutefois, pour se rendre au centre d’entretien. Les visiteurs peuvent découvrir ce nouveau train samedi (voir encadré ci-dessous), tout comme le centre d’entretien modernisé.

 

Journées portes ouvertes

Pour fêter l’ouverture de centre d’entretien modernisé de Bienne, les CFF organisent une journée portes ouvertes samedi 21 septembre de 9h à 16h. Le public peut visiter les halles de production, le nouveau train Bombardier duplex grandes lignes «Biel/Bienne» mais aussi découvrir la manière dont travaillent les chiens de recherche d’explosifs de la police des transports CFF. Une chasse au trésor est même organisée dans l’entrepôt automatisé des pièces détachées. Des bus-navettes gratuits sont mis en place de la gare de Bienne pour se rendre au centre d’entretien (Route de Brügg 47a). Toutes les informations sont disponibles sur le site: www.cff.ch/experiences. JGA

Mots clés: Bienne, CFF, Entretien, Trains, ICN

Articles correspondant: Région »