Vous êtes ici

Orpond

Redman & Method Man, têtes d’affiche du Royal Arena

Le Royal Arena festival accueillera des stars du rap pour la 17e année consécutive.

Les rappeurs Nas (à gauche) et le duo Method Man & Redman tiendront le haut de l’affiche du Royal Arena festival, les 19 et 20 août prochains. DR
  • Audio
  • Documents

(c-mas) Les 19 et 20 août prochains, le hip-hop reprendra ses droits dans la cité d’Orpond. Pour la 17e fois, l’élite mondiale du hip-hop a répondu favorablement à l’appel de Nicolas Dähler, responsable du Royal arena festival.

Le rap américain sera à l’honneur grâce aux New-Yorkais Redman & Method Man et au rappeur Nas, propulsés têtes d’affiche.

Le Royal arena s’apprête à vivre une  édition dans la lignée des précédentes: les arènes romaines devraient afficher complet. À l’annonce des premières têtes d’affiche déjà – la venue de l’Américain Nas pour la seconde fois après un passage anthologique en 2009 –, la prélocation a été littéralement prise d’assaut. Désormais complet, le line-up s’est vu étoffé de prestigieux représentants d’une culture mondialisée.

Les illustres mais toujours aussi énergiques Redman et Method Man arpenteront la grande scène. Ils la partageront avec le supertechnicien Logic. Autre show pour le moins prometteur et certainement chargé d’émotions : un hommage à Sean Price, moitié du duo new-yorkais Heltah Skeltah, décédé l’été dernier. Le Boot Camp Clik au complet, avec notamment Buckshot et Smiff’n’Wessun, promet de rendre un vibrant hommage à celui qui était un habitué du Royal.

L’Europe aussi présente
L’édition 2016 du Royal arena sera aussi celle du rap européen. Un grand nombre d’artistes anglais, français et allemands effectueront le pèlerinage. Skepta – le plus en vue des artistes anglais du moment – sera de la partie. Le vétéran du Grime Tinie Tempah ou la révélation Lady Leshurr complètent les troupes britanniques.

Au rayon de l’Hexagone, Vicelow, Sir Samuel et Specta, trois membres du groupe Saïan Supa Crew fouleront aussi la scène d’Orpond. Dans un autre style, mais toujours aussi représentatif de ce savoir-faire à la française, l’inventeur de l’afrotrap MHD devrait sans trop de peine faire comprendre au public suisse pourquoi les foules s’arrachent actuellement son album en France.

Aux côtés de ces artistes internationaux, les représentants helvétiques ne seront pas en reste. Avec deux albums  au sommet des charts, le rap suisse vit une véritable (r)évolution. Ces coups de force sont l’œuvre des Grisons de Breitbild et du Soleurois Manilio, tous deux à l’affiche du festival. Et pour la seconde fois d’affilée, le Swiss Rap Allstars réunira des rappeurs helvétiques sur scène. Les 14 concerts d’artistes suisses seront présentés par Steff La Cheffe et le Vaudois Roccobelly.

À noter que des artistes s’adonneront au graffiti dans une galerie de 200m de long ou prendront part au B-Boy Battle en mode 2 contre 2.

www.royalarena.ch

Articles correspondant: Région »