Vous êtes ici

Concours

Qui possède le plus beau pâturage boisé?

Les responsables appellent exploitants et propriétaires à s’inscrire

Responsables et jury de la CPBJB ont lancé le concours 2015 du pâturage boisé. De g. à dr.: Rénald Queloz, Alain Ducommun, Henri Spychiger, Jean-Philippe Mayland, Marc-André Sprunger, Olivier Gerber. Photo ©: Michel Bourqui

La Commission des pâturages boisés du Jura bernois (CPBJB) dépendante de la Division forestière 8 a officiellement ouvert et lancé hier aux Reussilles la 7e édition de son concours annuel réservé aux pâturages boisés en SAU (surface agricole utile). Henri Spychiger, président de la commission, Alain Ducommun ,vice-président, et Rénald Queloz, gérant, ont annoncé les grandes lignes de cette organisation qui met en valeur ce savoir-faire typique de la région qu’est le pâturage boisé. Ils ont bien sûr lancé un vibrant appel aux exploitants et propriétaires à s’inscrire jusqu’au 18 mai à cette démarche qui en fait récompense leur travail, le présente et le valorise auprès du public. Sur quelques centaines de candidats potentiels, seuls quatre à sept s’inscrivent chaque année au concours. De toute évidence, on hésite encore trop à se profiler en invoquant aussi l’excuse de ne pas être prêt.

Règlement précis

Le règlement du concours, détaillé hier par les membres du jury (Olivier Gerber, Marc-André Sprunger, Jean-Philippe Mayland et Michel Gigon), comporte quatre critères décomposés en une vingtaine de sous-critères. Un jury composé donc de spécialistes de l’agriculture, de la sylviculture, de la protection de la nature et du tourisme. Des gens au bénéfice de solides connaissances et particulièrement motivés.
Les quatre critères du concours permettent, par leur contenu, chacun d’obtenir 25 points. Il s’agit de ceux de l’agriculture, la sylviculture, la nature et paysage, ainsi que les loisirs et la détente.
Cependant, pour espérer décrocher la timbale, le vainqueur devra impérativement comptabiliser un minimum de 36 points pour les deux importants volets «agriculture et sylviculture». Le jury a la tâche de visiter les PB en liste en début de pâture et en fin d’été. Le lauréat de l’édition 2015 recevra un modique prix en espèce, il sera surtout valorisé et présenté par les médias, tout en recevant également affiches et panneaux permettant de promouvoir son exploitation au public.
 Précisons que le Jura bernois compte près de 17000 ha de pâturages boisés, qu’il faut pour prendre part à la compétition, disposer d’une surface de 6 ha au minimum. En résumé, ce concours encourage le développement durable au cœur du pâturage boisé. Une entité qui telle une mosaïque en parfait équilibre, regroupe en un même lieu, pâturage-forêt-nature-paysage-tourisme.

Inscriptions jusqu’au 18 mai à la Division forestière 8, Pierre Pertuis 7, 2710 Tavannes

Articles correspondant: Région »