Vous êtes ici

fOrum culture

Les trois lauréates du concours Hors les murs dévoilées

Fanny Krähenbühl interrogera quant à elle le retour à un chaos salvateur, dans une Suisse rigidifiée par des siècles de réflexes maniaques. Photo: Fanny Krähenbühl

Chaque année depuis 2016, la commission créatiOn du fOrum culture lance un appel à projets pour la réalisation de spectacles en dehors des murs traditionnels de la salle de spectacles ou de concerts. Ces concours sont ouverts aux artistes du Jura bernois, du canton du Jura et de Bienne et visent à aller à la rencontre de nouveaux publics. Après les spectacles en appartements en 2018, puis les spectacles en espaces d'exposition qui verront le jour dès mars 2019, les artistes ont été libres d'imaginer dans quels espaces atypiques ils implanteraient leurs projets durant la saison 2019-2020. Le fOrum culture a reçu près d'une vingtaine de projets ; trois d'entre eux ont conquis les programmateur·trice·s régionaux·ales : AM I IN THE PICTURE de Zuzana Kakalikova, PETIT GAZON de Fanny Krähenbühl, et JE VIENS DE PARTIR de Branca Scheidegger (titres provisoires).

Zuzana Kakalikova s'inspirera du travail de la photographe américaine Francesca Woodman ; elle mènera une réflexion sur le corps féminin et le droit d'en disposer librement. Son projet invitera le public dans des espaces clos rappelant des studios photographiques. En exposant ou dissimulant des parties de son corps, sa performance fragmentera la représentation du stéréotype féminin et fera écho à une série d'interviews menées auprès de femmes de différents pays et classes sociales. Cruellement d'actualité, son travail oscillera entre chorégraphie, arts plastiques et textualité.

Fanny Krähenbühl interrogera quant à elle le retour à un chaos salvateur, dans une Suisse rigidifiée par des siècles de réflexes maniaques. Elle dresse le petit gazon suisse bichonné à force d'engrais comme un étendard absurde de la suissitude. Son spectacle, présenté derrière des vitrines bien propres, racontera l'histoire d'une femme suisse qui assiste à l'écroulement de son confort. Mêlant travail sonore, danse et théâtre, sa création sortira du réalisme pour provoquer la fin d'un monde, celui d'une Suisse sans souillures. 

Troisième artiste lauréate de l'appel à projets, la compagnie Champloo (Branca Scheidegger et Rafael Smadja) a conçu son spectacle de danse pour des espaces publics. Au centre de sa pièce, un banc en carton qui s'étendra ou se tordra au fil de la chorégraphie. Ce banc sera pour Branca Scheidegger et son complice Rafael Smadja l'occasion de danser la rencontre. Tantôt fluides et organiques, tantôt inspirés du popping, les mouvements des corps feront évoluer la relation des personnages en alternant les registres absurdes et réalistes. En relation constante avec les danseurs, le beatboxer Funkaztek sonorisera la pièce.

COMM

Articles correspondant: Région »