Vous êtes ici

Sorvilier

Le vote communaliste fait discuter à l’assemblée

Le scrutin du 17 septembre a soulevé plusieurs questions hier soir.

Lors de l’assemblée communale de Sorvilier, le scrutin du 17 septembre a été abordé, hier soir, avec émotion. Photo: archives

Il a été question de vote communaliste lors de l’assemblée municipale de Sorvilier hier soir, soit deux jours après que Moutier ait choisi de rejoindre le canton du Jura. Répondant favorablement à une pétition de citoyens qui réclamaient une discussion sur le scrutin qui permettra à Sorvilier de se prononcer sur son appartenance cantonale le 17 septembre prochain, le Conseil municipal a alors donné la parole aux 47 ayants droit présents.

Question de démocratie
Profitant de cette occasion, plusieurs villageois ont alors exprimé leur scepticisme ou même mécontentement par rapport à la demande de vote effectuée par l’exécutif de la commune. «C’est un vote de cœur, on le sait. Mais que pourrait-on gagner à rejoindre le Jura et en devenant une enclave dans le canton de Berne?», a notamment interrogé un citoyen. «En déposant cette demande, vous n’avez pas tenu compte du «non»sorti des urnes le 24 novembre 2013», a encore renchéri un autre villageois.

Evoquant alors la démocratie, les conseillers municipaux Sandro Bouchat, Jean-Marie Koller et Camille Gigandet ont tour à tour pris la parole pour évoquer le respect de la démocratie. «Ce n’est pas aux cinq membres du conseil de prendre une décision, mais bien aux citoyens. Notre seul souhait est de faire respecter la démocratie», a argué le premier cité, rappelant au passage que la question posée en 2013 n’était pas la même. «Si nous n’avions pas déposé de demande, c’est l’autre partie de la population qui se serait plainte», a-t-il ajouté.

Un manque d’infos?
Quelques personnes ont par ailleurs pris la parole hier pour déplorer un manque d’informations au sujet de la votation. Se voulant rassurant, le Conseil municipal a indiqué qu’une liste de questions a été adressée aux deux gouvernements et que les réponses à ces dernières sont consultables au bureau communal. «Nous avons étudié la possibilité de mandater une étude indépendante comme celle de Moutier, mais la commune de dispose pas du budget nécessaire», a également indiqué le maire, Henri Burkhalter. «Maintenant que Moutier a voté, les deux cantons vont encore nous fournir des chiffres précis concernant Sorvilier», a ajouté Camille Gigandet. Et de renvoyer encore les citoyens au rapport d’experts effectué pour la cité prévôtoise, dont une grande partie de données est selon lui applicable à la commune de Sorvilier. «Si on additionne ainsi les chiffres des experts, il ressort globalement que la commune serait légèrement gagnante dans le canton du Jura», a alors indiqué Jean-Marie Koller.

Enfin, soulignons qu’un citoyen s’est étonné hier qu’une lettre réclamant que les ayants droit puissent se prononcer, lors d’une assemblée municipale extraordinaire, sur un retrait de la demande de vote communaliste n’ait pas été prise en compte par l’exécutif. «Selon la loi, c’est le Conseil municipal et non l’assemblée qui est compétent pour prendre une telle décision», a alors expliqué Sandro Bouchat.

Comptes au menu
Dans un registre plus classique, les 47 ayants droit ont à l’unanimité avalisé les comptes communaux 2016 hier. Ces derniers bouclent sur un excédent de revenus de 88900 fr. Un crédit de 35000fr. pour la réfection du chemin Prés des Colons a également été accepté.

CBU

Articles correspondant: Région »