Vous êtes ici

Hôpital de Moutier

Le Gouvernement jurassien exige la suspension de la vente

L'Exécutif jurassien s’oppose formellement à la mise en vente précipitée de l’hôpital de Moutier. Il a demandé au Gouvernement bernois de suspendre le processus jusqu’à ce que la décision de la Préfecture du Jura bernois concernant les recours contre le vote du 18 juin 2017 soit connue.

Le Gouvernement jurassien a demandé au Conseil exécutif de suspendre la vente de l’établissement tant que la procédure de recours auprès de la préfète du Jura bernois n’est pas terminée. Photo: archives

L’annonce est tombée en pleine période estivale. Le Conseil exécutif a donné son feu vert à une banque pour trouver un repreneur à la filiale Hôpital de Moutier SA. Et cela sans concerter ni les autorités jurassiennes, ni l’Hôpital du Jura. Une manière de procéder désapprouvée par le Gouvernement jurassien, étant donné que l’hôpital de Moutier concerne directement la République et Canton du Jura en vue du futur transfert de la ville de Moutier dans le Jura.

Le Gouvernement jurassien conteste cette vente qu’il qualifie de précipitée, puisque la décision sur les recours faisant suite au vote sur l’appartenance cantonale de Moutier n’interviendra pas avant le mois d’octobre. Selon le Gouvernement, cette démarche ne fait qu’attiser les tensions dans une période déjà compliquée à vivre, alors même que les deux exécutifs s’étaient engagés fin juin lors de la dernière séance tripartite à tout mettre en œuvre pour réinstaurer calme et sérénité à Moutier.

Actuellement aucune négociation n’est possible avec le Conseil exécutif puisque la décision sur les recours n’est pas connue. Le Gouvernement jurassien estime que le dossier de l’hôpital de Moutier ne doit pas être traité séparément du reste. Il souhaite ainsi que cette question hospitalière soit intégrée aux négociations globales portant sur le transfert de la ville de Moutier et le partage des biens, qui débuteront dès que la préfète aura rejeté les recours.

L’exécutif jurassien estime par ailleurs que cette volonté de vente compromet la souveraineté de la République et Canton du Jura parce qu’elle prétérite la planification hospitalière future du canton. Cette démarche représente une atteinte au devoir de loyauté confédérale dans le processus engagé.

Au vu des circonstances, le Gouvernement jurassien a demandé au Conseil exécutif, en tant qu’unique actionnaire de l’hôpital de Moutier, de suspendre la vente de l’établissement tant que la procédure de recours auprès de la préfète du Jura bernois n’est pas terminée. Le Gouvernement a écrit une lettre en ce sens à son homologue bernois avec une copie à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Il demande par ailleurs de pouvoir discuter de ce dossier avec son homologue bernois lors d’une prochaine rencontre et d’être, à l’avenir, associé à toute démarche concernant cet établissement.

COMM

Articles correspondant: Région »