Vous êtes ici

Belprahon et Sorvilier

Le Conseil exécutif se bat pour Belprahon et Sorvilier

Le gouvernement se mobilise pour que Belprahon et Sorvilier demeurent dans le Jura bernois.

Le président du gouvernement cantonal bernois Bernhard Pulver s’est rendu dans le Jura bernois pour rencontrer les citoyens de Belprahon et Sorvilier. Photo: LDD

A un mois du vote sur l’appartenance cantonale des deux communes, le président du gouvernement cantonal bernois, Bernhard Pulver, et ses deux collègues membres de la Délégation pour les affaires jurassiennes, Pierre Alain Schnegg et Christoph Neuhaus, se sont rendus sur place pour rencontrer la population, hier soir.

Le Conseil exécutif estime qu’ils ont tout à gagner à rester dans le canton de Berne. Une pondération de leurs intérêts spécifiques ne peut que les conduire à voter «non», ont expliqué les conseillers d’Etat au public en présentant différents exemples et en développant divers arguments.

Les autorités bernoises s’engagent à assurer aux habitants de Belprahon et de Sorvilier un futur serein et prospère au sein d’un canton fort, ouvert et multiple. Soutenues par une législation qui favorise une véritable décentralisation, les petites communes ont toute leur place dans le canton de Berne. 

Influencer leur avenir
Concernant par exemple les écoles, les établissements médico-sociaux et les hôpitaux, les acteurs locaux jouissent d’une grande autonomie d’organisation et de décision. Pour les prestations qu’elles fournissent à leur population, les petites communes s’organisent en syndicats qui pilotent les services selon les spécificités locales. Ces systèmes sont éprouvés et la population y est attachée : tant Belprahon que Sorvilier peuvent en témoigner dans tous les domaines.

Comme lors de la votation à Moutier, le gouvernement a arrêté des mesures destinées à éviter d’éventuelles irrégularités. L’évolution du registre des électeurs est contrôlée et deux observateurs de l’Office fédéral de la justice seront présents dans chacune des communes pour vérifier les opérations de dépouillement en particulier.

COMM

Commentaires

P.Perret

Un article indigne d'un journaliste ... Pas un mot sur le fait que le canton du Jura était aussi présent à la réunion. Un journaliste ne doit pas être partisan , il semble que la déontologie ne soit pas la panacée au JDJ.


Articles correspondant: Région »