Vous êtes ici

Littérature

Ils nous éclairent sur les animaux indigo

Vétérinaire et spécialiste en communication animale, Alain Christen et Sandra Rohrbach ont cosigné «Les Animaux indigo». Rencontre autour d’un ouvrage inédit.

Alain Christen et Sandra Rohrbach avec le setter irlandais Baccara. Photo: Salomé Di nuccio

Par Salomé Di Nuccio

«Il a pu me faire comprendre mes besoins profonds, ses propres besoins  et ce que l’on pouvait faire pour l’aider. Il m’a ainsi montré que j’avais besoin d’espace et de liberté d’action, et que mon travail en était l’exact opposé.» Propriétaire d’un poulain nommé Pégase, la jeune Océane témoigne comme huit autres maîtres de la région dans le livre «Les Animaux indigo». Car s’il existe des individus sensoriels au potentiel visionnaire, qui rayonneraient d’une force vitale aux nuances bleu indigo, des aptitudes similaires ont été repérées chez l’animal. Elles n’ont pas échappé à Sandra Rohrbach, spécialiste en communication animale, à Monible, ni même au vétérinaire orvinois Alain Christen, certifié en biorésonance et médecine holistique. Les deux professionnels ont cosigné le premier ouvrage francophone traitant le sujet.

A raison de 3000 exemplaires, «Les Animaux indigo» est sorti le 14 novembre aux éditions spécialisées Exergue de Paris. Jusqu’à présent, seuls deux auteurs allemands semblent avoir approfondi ce thème au demeurant alternatif en Europe,  étudié surtout pour l’heure Outre-Atlantique. «Tout comme ils parlent du message de l’animal vis-à-vis de l’humain, nous amenons notre façon de voir le rôle de certains animaux de compagnie dans notre société», précise Alain Christen. A écouter Sandra Rohrbach, elle et son acolyte vont même au-delà. «J’ai l’impression que c’est la première fois qu’on fait vraiment une différence entre les animaux dits normaux et les indigo.»

Question d’expériences
Si la campagne promotionnelle ne fait que commencer pour ses auteurs, le livre a spontanément pris forme en 2018, pour être présenté l’été passé en avant-première. Dans le cadre du 2e Salon Terr-Animale, à Saignelégier, son approche pionnière avait rencontré un accueil enthousiaste auprès d’un public cible.

A travers leurs parcours professionnels respectifs, leurs expériences personnelles et découvertes, les deux protagonistes explorent non seulement les missions de ces potes à poils, plumes ou écailles, mais également les liens privilégiés qui se tissent entre eux et leur maître. Et comme le rappelle la spécialiste de Monible, la bête choisit réellement son compagnon de voyage. «Selon moi, un animal indigo suivra instinctivement un être qui a les mêmes vibrations et sensibilités.»

Gros travail en commun
Le labrador Sparco pour Sandra Rohrbach, 42 ans;  le setter irlandais Baccara pour le presque sexagénaire Alain Christen... Dans une maîtrise thématique intergénérationnelle, les deux chiennes ont chacune joué un rôle essentiel. Avec la sensibilité de thérapeutes indigo, Sandra Rohrbach et Alain Christen livrent ainsi une batterie d’informations et conseils en six chapitres. «Certains ont été écrits par l’un ou l’autre, mais il y a vraiment eu, dans l’ensemble, tout un travail en commun», insiste le vétérinaire. Neuf témoignages saisissants clôturent 160 pages d’ouvrage.

Disponible dans les librairies régionales, «Les Animaux indigo» sera mis en avant au cours de l’année suivant un agenda à planifier. «On prévoit de se déplacer un peu dans toute la Suisse, avec pour but de proposer une conférence, puis une séance de dédicaces.»

www.holivet.ch ou www.kinesianimal.ch

Articles correspondant: Région »