Vous êtes ici

Canton

Engagement 2030: des actions gouvernementales marquantes dès la première année

Le Conseil exécutif a mis en œuvre des éléments importants du programme gouvernemental de législature 2019 à 2022 dès la première année.

Selon Christoph Ammann, après le non du Grand Conseil au fonds d’investissement, il faut trouver de toute urgence des solutions pour financer les importants projets du canton. Photo: Archives-Keystone de Berne.

Le Conseil exécutif a présenté le programme gouvernemental de législature 2019 à 2022 il y a un an. La vision placée en exergue, intitulée « Engagement 2030 », se résumait en trois messages: le canton de Berne accroît son potentiel de ressources et sa capacité économique ; il améliore la qualité de vie de sa population et renforce la cohésion sociale ; il joue un rôle moteur pour relever les défis dans le domaine de l’environnement. Un an plus tard, le président du gouvernement Christoph Ammann a présenté un bilan en grande partie positif lors d’une conférence de presse au centre de médecine translationnelle sitem-insel. Le lieu n’a pas été choisi au hasard : « sitem-insel est un projet emblématique, » a expliqué le conseiller d’État. « Il incarne la volonté d’aller de l’avant et de faire évoluer les choses dans le canton de Berne. »

Renforcement du site médical, progrès dans la mise en réseau de la recherche et de l’économie
sitem-insel a démarré son activité avec succès l’été dernier. Le centre de médecine translationnelle a pour but de faire du canton de Berne un site médical de pointe en Suisse. L’Hôpital universitaire joue également un rôle clé dans le développement du site médical bernois. Le gouvernement travaille actuellement, avec l’Insel Gruppe et la ville de Berne, sur une stratégie d’agrandissement du site de l’Île.

Le Switzerland Innovation Park Biel/Bienne est un projet important pour amener la recherche et l’économie à travailler en réseau. La pose de la première pierre du nouveau bâtiment a eu lieu en mai dernier. Le canton de Berne cofinance un autre grand projet : la plateforme de transfert de technologies Swiss Center for Advanced Manufacturing mise en place à l’Empa de Thoune. Elle propose déjà une possibilité de fabrication additive et les autres projets partiels aboutiront d’ici 2023.

Aux yeux du président du gouvernement bernois, la création de la Wyss Academy aura été le temps fort de l’année écoulée. Le contrat avec Hansjörg Wyss a été signé en décembre 2019. Ce sont ainsi 100 millions de francs de la Fondation Wyss qui se sont ajoutés aux 50 millions du canton et aux 50 millions de l’Université pour fonder un centre international consacré à la protection du climat et au sol.

Par contre, le Conseil-exécutif a subi deux revers dans la planification du campus destiné à la HES bernoise à Bienne. On saura d’ici le printemps comment le projet de construction peut être mis en œuvre techniquement et si les travaux de planification interrompus peuvent reprendre. Mais il est actuellement impossible de dire quand ce grand projet, bloqué en raison d’un litige juridique, obtiendra son permis de construire.

Une approche commune pour financer les investissements
Après le non du Grand Conseil au fonds d’investissement, il faut trouver de toute urgence des solutions pour financer les importants projets du canton de Berne, a relevé Christoph Ammann. Le besoin de financement va augmenter fortement ces prochaines années. « En 2020, les responsables politiques auront la tâche capitale de définir des orientations », a analysé le président du gouvernement. Il estime que les choses sont en bonne voie: ces dernières semaines, une délégation du gouvernement a discuté de pistes de solution avec les présidences de la Commission des finances et de la Commission des infrastructures du Grand Conseil.

Développement du numérique, santé et social, bilinguisme
La numérisation des services du canton de Berne progresse. Des projets dans ce domaine sont achevés ou en cours de réalisation, comme la Feuille officielle électronique, la procédure électronique d’octroi du permis de construire, le eDéménagement ou la gestion électronique du registre foncier. Le prochain gros chantier numérique de l’administration porte sur son futur progiciel de gestion intégré (ERP). Il regroupera d’ici 2023 les principaux processus de support, comme les finances ou la gestion du personnel.

Les six projets visant à favoriser l’intégration des personnes socialement défavorisées sont en bonne voie. La stratégie en matière de santé a suscité un large intérêt en consultation. Elle devrait être approuvée à l’intention du Grand Conseil en juin 2020. Enfin, le Conseil-exécutif a adopté un programme en 26 points pour encourager de manière ciblée le bilinguisme dans le canton de Berne.

Réforme des Directions, votation à Moutier
Le Conseil exécutif n’a pas travaillé que sur le programme de législature l’an dernier. Il s’est également consacré à la réforme des Directions et à l’appartenance cantonale de Moutier. Selon Christoph Ammann, « grâce à la qualité des travaux préparatoires, la première grosse réorganisation de l’administration cantonale depuis plus de 25 ans s’est déroulée sans trop de difficultés ».

La question de l’appartenance cantonale de Moutier a beaucoup occupé le gouvernement bernois au cours de l’année écoulée. Celui-ci va bien entendu poursuivre les discussions avec la commune de Moutier et, au sein de la Tripartite, avec la République et Canton du Jura et la Confédération. Le Conseil exécutif voit un signe positif dans le fait que Moutier a accordé au canton de Berne la possibilité de consulter son registre électoral. Il est d’avis que la solution définitive à la Question jurassienne pourra être trouvée grâce à une votation sur l’appartenance cantonale de Moutier soigneusement planifiée et sécurisée.

Articles correspondant: Région »