Vous êtes ici

Tramelan: mycologie

Au bonheur de toutes les sortes de champignons

La Société mycologique a organisé ce week-end l’exposition locale bisannuelle, présentant plus de 270 espèces

Attention aux amanites, semble nous dire l’expert Jean-Pierre Monti. Michel Bourqui

Michel Bourqui

Grâce au dynamisme et à la ferveur de la Société mycologique de Tramelan (SMT) emmenée par sa présidente Claudine Vuilleumier, les nombreux adeptes de champignons accourus à l’exposition locale bisannuelle, ont pu se régaler et s’en mettre plein les mirettes. Une manifestation qui s’est tenue samedi et hier à la Marelle et qui, en dépit d’une année sèche, donc peu propice à la pousse, présentait tout de même plus de 270 espèces, soit plus de 3500 pieds.

Un bilan tout à fait réjouissant pour la présidente au vu des conditions météo. Et Claudine Vuilleumier de nous confier fièrement: «Une telle expo représente un énorme travail, déjà pour la dizaine de membres qui ont participé à la cueillette durant de nombreuses heures de marche dans la région. Sans oublier toute la phase de détermination et de préparation des bancs d’exposition.» Et tout cela sans parler des croûtes mijotées par le chef Jean-Vincent Rätz, qui en plus de cette fonction culinaire, vient d’obtenir après 4 ans d’étude des champignons, le diplôme de contrôleur officiel. Il faut savoir que pas moins de 70 kg de champignons ont fait le bonheur des visiteurs sous formes de croûtes.

Attention aux amanites: l’une des plus grosses espèces de la région exposée. Michel Bourqui

Petite société d’une trentaine de membres, la SMT compte dans ses rangs sept contrôleurs officiels dont deux, Elisabeth Stöckli et Jean-Pierre Monti, sont membres spécialisés de l’USSM (Union suisse des sociétés mycologiques). C’est dire le rôle exceptionnel qu’elle joue dans le contrôle hebdomadaire gratuit de n’importe quelle cueillette.

L’expo de la Marelle a d’ailleurs sensibilisé le public sur cet aspect par des informations précises comme celles qui présentent l’amanite phalloïde comme la plus vénéneuse et toxique. Sa cousine l’amanita rubescens est par contre excellente si bien cuite, comme quoi il ne faut pas se fier au dicton qui dit que les champignons qui ont un anneau sont comestibles, puisque les deux sortes précitées en ont.

Signalons encore que le président de l’USSM, Rolf Niggli a fait l’honneur de sa visite à l’expo de Tramelan. Et que la prochaine exposition nationale de champignons se tiendra au Salzhaus de Wangen an der Aare les 17 et 18 octobre prochain.

Articles correspondant: Région »