Vous êtes ici

Italie: décision remise à mardi

Italie: la décision sur le calendrier de crise remise à mardi

Les chefs des groupes parlementaires du Sénat italien ne se sont pas accordés lundi sur un calendrier de crise en Italie. Ils ont remis la décision à un vote de l'ensemble des sénateurs convoqués mardi.

(ats) La Ligue de Matteo Salvini (extrême droite), appuyé par ses vieux alliés de la coalition de droite Forza Italia (FI) de Silvio Berlusconi (droite) et Fratelli d'Italia (Frères d'Italie) de Giorgia Meloni (extrême droite), voulait un vote dès mercredi sur la motion de censure qu'elle a déposée contre le gouvernement de Giuseppe Conte.

Mais son ex-allié gouvernemental le Mouvement 5 étoiles (M5s, antisystème), appuyé par le Parti démocrate (PD, centre gauche), qui se déchire sur la marche à suivre, s'y est opposé. Il a plaidé pour une simple déclaration de M. Conte devant le Sénat le 20 août.

En l'absence d'unanimité entre les chefs de groupes, les sénateurs sont convoqués mardi à 18h00 pour se prononcer par un vote sur le calendrier.

M. Salvini veut faire chuter l'exécutif au plus tard le 20 août pour provoquer des élections anticipées dès fin octobre afin de capitaliser sur des sondages le donnant à 36%/38% d'intentions de vote.

Le M5S, qui crie à la trahison, réclame que le Parlement approuve au préalable la drastique réduction prévue du nombre de parlementaires: 345 en moins, sur 950 sièges actuellement.

D'autres forces politiques ont proposé un gouvernement transitoire, avant tout retour aux urnes, pour adopter la baisse du nombre des députés et surtout le budget 2020, à présenter à la Commission européenne d'ici la fin septembre.

Articles correspondant: Monde »