Vous êtes ici

Selon une étude de l'UBS, le marché immobilier de certaines régions présente des dangers

Certaines régions de Suisse ont ces dernières années connu des hausses de prix trop fortes pour les maisons et appartements, selon une étude de l'UBS. Cette évolution engendre certains risques sur le marché immobilier, estiment les économistes du numéro un bancaire helvétique.

Il n'est dès lors pas exclu que des corrections interviennent dans les régions affichant les niveaux de prix les plus élevés, comme dans l'agglomération zurichoise, l'Arc lémanique, ou certaines stations touristiques huppées. Un phénomène qui pourrait avoir des conséquences sur plusieurs années, a relevé mercredi à Zurich Daniel Kalt, économiste en chef de l'UBS pour la Suisse. <br><br>Cette année, ce mouvement de hausse des prix de l'immobilier devrait néanmoins quelque peu s'affaiblir. La situation apparaît détendue sur le reste du marché immobilier suisse. Des revenus, des taux d'intérêts et une demande solides empêchent la formation d'une bulle immobilière, a rappelé M. Kalt. <br><br>La poursuite de l'immigration, tout comme la croissance économique, contribuent à la modération du marché. Par ailleurs, le secteur de l'immobilier commercial a bien surmonté la récession. /ats<br>

Mots clés: Immobilier

Articles correspondant: Economie »