Vous êtes ici

Le rôle des PME sous-estimé selon l'OIT

Environ 70% des travailleurs sont indépendants ou dans des PME

Les PME contribuent bien davantage au marché de l'emploi mondial qu'estimé jusqu'à présent par l'Organisation internationale du travail (OIT). Environ 70% des travailleurs sont indépendants ou font partie de ces entreprises, selon un rapport publié jeudi à Genève.

(ats) Ils constituent "de loin les principaux moteurs de l'emploi", affirme cette première étude de l'OIT sur cette question dans une centaine de pays. Les conséquences sont "extrêmement importantes" pour les politiques de l'emploi et la productivité de l'entreprise, ajoute-t-elle. Et d'appeler à davantage entreprendre des actions sur ces petites unités économiques.

Au total, 62% des emplois en moyenne sont occupés dans le secteur informel, où les conditions sont habituellement moins favorables, et la part est très importante dans l'agriculture. La protection sociale est inexistante, les salaires peu élevés et la santé au travail insuffisante. Si ces activités totalisent jusqu'à 90% des emplois dans certains pays, elles n'en rassemblent que moins de 5% en Suisse, l'un des Etats où ce taux est le plus bas.

Par régions, dans les pays riches, 58% des emplois sont occupés dans les petites unités économiques. Ce taux est largement supérieur dans les pays à revenus bas et intermédiaires, représentant parfois la quasi totalité du marché du travail, selon le rapport.

Celui-ci appelle à un environnement favorable pour ces entreprises et à garantir que le dialogue social soit appliqué chez elles. Il demande aussi de leur faciliter l'accès à la finance et aux marchés, d'encourager l’entrepreneuriat des femmes et de défendre un basculement vers l'économie formelle et la durabilité environnementale.

Articles correspondant: Economie »