Vous êtes ici

Meilleures liaisons lacustres Vaud-France

Améliorations des liaisons lacustres - Achat de deux bateaux

Les liaisons entre le canton de Vaud et la France via le Léman vont s'améliorer. Les partenaires ont signé jeudi une convention de coopération. L'achat de deux nouveaux bateaux est validé.

(ats) Une "nouvelle dynamique" pour près de 2500 passagers quotidiens: après des critiques récurrentes, les liaisons lacustres entre le canton de Vaud et la France vont se développer considérablement ces prochaines années, indiquent les responsables cantonaux et français dans un communiqué commun.

La convention met en place "une structure partenariale transfrontalière". Elle établit également le principe d'une répartition du déficit d'exploitation des lignes lacustres, soit 4 millions de francs par an aujourd'hui, à parts égales entre la France et la Suisse (canton de Vaud et Confédération).

Concrètement, la commande de deux nouveaux bateaux est validée. Le premier, d'une capacité de 700 places, devrait être mis en service en 2022 sur la ligne Lausanne-Evian. Il rejoindra le bateau "Léman" et ajoutera sept allers-retours quotidiens. La cadence baissera aux heures de pointe de 80 à 45 minutes.

Le deuxième bateau est prévu pour 2023 et sera affecté à la liaison Thonon-Lausanne. Il remplacera le "Ville de Genève" qui sera affecté à la ligne Nyon-Yvoire.

Outre les bateaux, d'autres améliorations sont à venir, surtout du côté français. Les autorités s'engagent à développer les lignes, les accès et l'offre en transports publics. Evian compte par exemple reconfigurer ses quais, en réaménageant tout le front du lac et le bas de la ville. Un parking de 200 places près de la gare est aussi à l'agenda.

A Thonon, les responsables envisagent de "véritables pôles d'échanges multimodaux". A mentionner, entre autres, le projet du parking-relais souterrain dans le secteur du port de Rives afin de faciliter l'accès au débarcadère.

Le trafic lacustre devrait croître de 4% par an ces prochaines années. Aujourd'hui, c'est 1,25 million de personnes qui sont ainsi transportées. Aux meilleures conditions de voyage s'ajoute un aspect environnemental non négligeable: un usager émet 30 fois moins de CO2 en faisant Lausanne-Evian par bateau qu'en voiture.

Le canton de Vaud était représenté jeudi par les conseillers d'Etat Nuria Gorrite et Pascal Broulis. Le côté français par Josiane Lei, présidente de la Communauté des communes pays d'Evian - Vallée d'Abondance et Jean Neury, président de Thonon Agglomération.

Articles correspondant: Economie »