Vous êtes ici

De l'art contemporain sur le Palais fédéral

Quinze artistes pour une intervention sur le Palais fédéral

Le 12 septembre 2023, la Suisse moderne fêtera son 175e anniversaire. À cette occasion, le tympan façade nord du Palais du Parlement sera paré d’une œuvre contemporaine. Quinze artistes ont jusqu’à fin septembre pour présenter leurs idées pour l’ornement du fronton.

(ats) Depuis l’inauguration du Palais du Parlement, en 1902, aucune œuvre artistique n’orne le triangle bien visible situé sur le tympan du fronton supérieur de la façade nord, peut-on lire sur une page du site du Parlement fédéral. Des esquisses et des lettres de l’architecte Hans Wilhelm Auer (1847-1906) attestent pourtant qu’une installation y était prévue. D’autres projets ultérieurs visant à décorer cette surface n’ont pas non plus abouti.

Quinze artistes suisses ont été invités à réfléchir à des façons d’agrémenter le fronton de la façade Nord: ils ont huit mois pour concevoir une œuvre et présenter un projet. Parmi les candidates et candidats figurent des artistes comme la Genevoise Sylvie Fleury, la Vaudoise Ariane Epars, la Suissesse, d'origine franco-vietnamienne, installée à Genève, Maï-Thu Perret, le Tessinois Luca Frei, qui a migré à Malmö en Suède ou Hugo Rondinone, né à Schwytz et travaillant entre Zurich et New York.

Le périmètre se situe à environ 23 m au-dessus de la Place fédérale, sur le tympan du fronton de la façade nord. Il a la forme d’un triangle isocèle avec une base de 23 m et une hauteur de 4,25 m. Les artistes devront tenir compte de l’emplacement spécifique du fronton sur la façade historique et considérer l’iconographie très symbolique de l’ensemble. Selon le programme du concours, l’œuvre "devra aussi permettre la réalisation d’une large vision artistique et d’un concept qui s’inscrive dans le contexte global".

Le délai imparti pour présenter un projet court jusqu’à la fin du mois de septembre 2021. Composé des cinq membres de la commission Art au Palais du Parlement et de représentants des milieux de la politique, de l’art, de la conservation des monuments historiques et architectures, le jury délibérera les 12 et 13 octobre 2021.

Il appartiendra ensuite à la Délégation administrative (DA) de donner son feu vert. Le conseiller aux Etats Thomas Hefti, membre et délégué de la DA, présidera le jury. Les travaux commenceront en 2022, afin que l’œuvre soit achevée le 12 septembre 2023, pour le 175e anniversaire de la Constitution fédérale.

Il y a un an en février 2020, la DA a débloqué 100'000 francs pour ce concours. Un montant supplémentaire de 400'000 francs est prévu pour la planification et la mise en œuvre du projet lauréat, pour autant qu’un projet ait convaincu le jury et la DA.

Articles correspondant: Culture »