Vous êtes ici

Zurich vibre au son de la techno

La 28e Street Parade de Zurich réunit une foule de fans de techno

Sous le slogan "Colours of Unity", Zurich a vibré samedi au son de la techno. Quelque 850'000 "ravers" ont afflué dans les rues à l'occasion de la 28e Street Parade. La pluie s'est arrêtée juste avant le départ du cortège.

(ats) Le record de fréquentation n'a toutefois pas été battu lors de cette édition 2019. La barre du million avait déjà été franchie à trois reprises, en 2001, 2015 et 2018.

Les organisateurs n'ont toutefois pas l'intention de battre sans cesse de nouveaux records, a déclaré à Keystone-ATS le porte parole Stefan Epli. "Il est beaucoup plus important que tous les visiteurs aient du plaisir à la Street Parade". M. Epli s'est dit très satisfait de la météorologie. L'événement s'est pour l'heure déroulé sans accrocs.

Les spectateurs étaient dans les starting blocs dès 13h00 lorsque les premières basses ont retenti sur les huit grandes scènes situées le long du parcours. Trente Love Mobiles - des camions musicaux colorés - faisaient danser les participants sur un parcours de 2,4 km de 14h00 jusqu'à 22h00 environ.

"Dans une période où des frontières sont fermées et des murs construits, des personnes tolérantes du monde entier se rassemblent et s'unissent dans les rues de Zurich", soulignent les organisateurs pour cette 28e édition.

Jusqu'à 21h00, la manifestation s'est révélée "pacifique mais bruyante", a indiqué un porte-parole de la police municipale. Une trentaine de personnes ont été interpellées pour des infractions à la loi sur les stupéfiants ou pour des vols. De plus, la police a reçu des plaintes concernant le bruit. Compte tenu de l'affluence, il s'agissait d'un événement paisible, a ajouté le porte-parole. Des bagarres ont éclaté en fin de soirée.

Vers 20h00, la centrale d'engagement de la police a été alertée d'un objet suspect sur l'Utoquai, le long du lac. La zone a été bouclée pour des raisons de sécurité et les flux de visiteurs détournés. Un sac à dos a été contrôlé par des experts de l'institut médico-légal. Une personne a été arrêtée pour être interrogée. La zone était à nouveau libre d'accès peu avant minuit.

Dans les postes de secours, le début de l'après-midi s'est révélé "extraordinairement calme", avant que le nombre d'interventions n'augmente à partir de 17h00, a indiqué le service de secours de la ville de Zurich dans un communiqué publié dans la soirée.

Vers 20h30, les secours avaient procédé à 391 interventions, principalement pour des coupures et une consommation excessive d'alcool ou de drogue. C'est une centaine de cas de moins que l'an dernier. Trente-deux personnes ont dû être emmenées à l'hôpital, mais il n'y a eu que peu de blessures graves.

Au total, une centaine de fêtes avaient lieu en marge de la Street Parade, de jeudi soir à lundi au petit matin. Amelie Lens, Erick Morillo, Dubfire ou encore Len Faki étaient les grands noms de la musique électronique présent à Zurich. Environ 60% du programme étaient composés d'artistes suisses.

Articles correspondant: Culture »