Vous êtes ici

Netanyahu jette l'éponge

Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu renonce à former un gouvernement, a-t-il annoncé lundi sur sa page Facebook. Le président israélien Reuven Rivlin va confier cette tâche à son rival Benny Gantz.

(ats) "Il y a peu de temps j'ai annoncé au chef de l'Etat que je renonçais à former un gouvernement", a annoncé M. Netanyahu dans une vidéo mise en ligne sur son compte Facebook, en s'adressant aux "citoyens israéliens". Les législatives du 17 septembre avaient débouché sur des résultats très serrés, laissant MM. Netanyahu et Gantz au coude à coude.

Articles correspondant: Monde »

Netanyahu jette l'éponge

Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu renonce à former un gouvernement, a-t-il annoncé lundi sur sa page Facebook. Le président israélien Reuven Rivlin devrait donc confier cette tâche son rival Benny Gantz.

Articles correspondant: Monde »

Perturbations sur le réseau BLS

Perturbations dans la région de Berne

Le trafic ferroviaire a été perturbé lundi dès 15h00 dans la région de Berne sur le réseau BLS. En cause, des problèmes d'aiguillages généralisés. Des retards et annulations de trains ont été enregistrés, notamment en direction de Bienne et Neuchâtel.

(ats) "Nous avons en ce moment une perturbation générale d'aiguillages sur tout le réseau", a indiqué à Keystone-ATS Stefan Dauner, porte-parole du BLS. La première annonce est venu vers 15h00 de l'Oberland bernois.

Outre la région de Bienne et Neuchâtel, le chargement des voitures au Lötschberg était également interrompu. Ces problèmes ont aussi des incidences sur le trafic grandes lignes des CFF.

Articles correspondant: Divers »

Vaud: la bataille du 2e tour commence

Vaud: les partis décident de leur stratégie pour le 2e tour

La bataille pour le second tour au Conseil des Etats s'engage dès lundi dans le canton de Vaud. Les partis décident de leur stratégie en soirée. Une délégation PLR se rendra au congrès de l'UDC à Combremont-le-Grand (VD).

(ats) Le conseiller aux Etats PLR Olivier Français tournera dans plusieurs congrès lundi soir, a-t-il indiqué à Keystone-ATS. Pour convaincre la droite de s'unir autour de sa candidature, le sénateur sortant passera auprès du PLR, des Vert'libéraux et en principe de l'UDC, que visitera également le président du PLR Vaud Marc-Olivier Buffat.

Les Vert'libéraux devraient probablement appeler à voter pour Olivier Français et pour la candidate verte Adèle Thorens, répétant leur mot d'ordre d'il y a quatre ans. C'est ce qu'avait déclaré dimanche le président du parti François Pointet.

Articles correspondant: Suisse »

Abo

Corcelles

Une commune qui reprend du poil de la bête

Réélu tacitement à la mairie, Jean Aebi évoque les élections du 17 novembre, date à laquelle les citoyens seront appelés à élire leurs conseillers communaux. Il présente aussi les projets qui attendent le nouvel exécutif.

Abo

Sonceboz-Sombeval

Penchés sur le lit de la Suze

A défaut de son berceau, c’est sur son lit que se penchent la municipalité, le Syndicat d’aménagement des eaux et le bureau d’ingénieur PA Niederhäuser de Valbirse.

La compagne de Toni Brunner élue au National

Esther Friedli sort de l'ombre de Toni Brunner

Esther Friedli est restée longtemps dans l'ombre de son partenaire Toni Brunner, ancien président de l'UDC et ex-conseiller national st-gallois. Dimanche, c'est elle qui a été élue au Conseil national sur une liste de l'UDC.

(ats) Bernoise d'origine, Esther Friedli est âgée de 42 ans. Elle a étudié les sciences politiques, le droit constitutionnel et l'économie. Elle a d'abord été membre du PDC avant de rejoindre l'UDC.

Sa nomination comme secrétaire générale du Département de l'éducation du canton de St-Gall en 2008 n'est pas passée inaperçue, car elle est la partenaire de Toni Brunner. Pendant six ans, elle a été la collaboratrice de Stefan Kölliker, le premier conseiller d'Etat st-gallois issu de l'UDC.

Articles correspondant: Suisse »

Des nouveaux Romands aux Etats

Beaucoup de nouvelles têtes romandes au Conseil des Etats

La députation romande au Conseil des Etats sera passablement renouvelée. Il pourrait y avoir une moitié de femmes. Mais l'équilibre gauche-droite ne devrait pas être chamboulé, même si les Verts se renforcent quelque peu.

(ats) Plusieurs duos de sénateurs cantonaux ne se représentaient pas, comme à Genève, Neuchâtel et dans le Jura. En Valais et dans le canton de Vaud, un fauteuil sur deux était remis en jeu. Seul Fribourg voyait ses deux représentants concourir à nouveau. Au total, sur les 12 sièges romands, il y aura entre 7 et 10 nouvelles têtes.

La place des femmes devrait se renforcer au sein de cette Chambre traditionnellement très masculine. La députation romande pourrait montrer l'exemple et passer de trois à six sièges, selon les résultats des seconds tours.

Articles correspondant: Suisse »

Mathias Zopfi (Verts/GL) a ratissé large

Le travail solide du Vert Mathias Zopfi a convaincu les Glaronais

Jeune, pragmatique, le futur conseiller aux Etats vert glaronais Mathias Zopfi a créé la sensation en éjectant le sénateur sortant Werner Hösli (UDC). La victoire du vice-maire de Glaris-Sud ne surprend pourtant pas les observateurs, car sa campagne a ratissé large.

(ats) Agé de 35 ans, Mathias Zopfi a les pieds sur terre. L'ADN de la politique glaronaise coule dans ses veines: son pragmatisme, son positionnement modéré et son travail consensuel ont même séduit les Jeunes libéraux-radicaux de son canton, plusieurs personnalités influentes du PDC, voire un ancien député de l'UDC. Tous ont appelé les citoyens à élire le Vert à la Chambre des cantons.

Articles correspondant: Suisse »

La présidence du PS remise en question

Christian Levrat confronté au piètre résultat du PS

La défaite des socialistes dimanche pose naturellement la question de la présidence. Christian Levrat, à la tête du PS depuis 2008, est sur la sellette. Impossible toutefois à l'heure actuelle de savoir s'il revendiquera un nouveau mandat lors du Congrès de 2020.

(ats) "Dans les jours et semaines à venir, nous analyserons en détail les résultats socialistes au sortir de ces élections et nous nous interrogerons naturellement de manière autocritique. Nous discuterons en interne de nos positions, de notre campagne et bien sûr des questions d’ordre plus personnel", indique lundi le parti dans une prise de position écrite transmise à Keystone-ATS.

Articles correspondant: Suisse »

Pages