Vous êtes ici

Nouveaux assouplissements en vue

De nouveaux assouplissements en vue avant les vacances d'été

Assouplissement du port du masque, réouverture des discothèques et des parcs aquatiques: le Conseil fédéral prévoit de nouveaux assouplissements avant les vacances d'été. Il a mis un nouveau paquet de mesures en consultation vendredi.

Le port du masque ne devrait plus être obligatoire dans les espaces extérieurs à partir du 28 juin (image d'illustration).

(ats) Les nouvelles infections et les hospitalisations diminuent, tout comme l'occupation des lits en soins intensifs, a relevé Guy Parmelin devant la presse. Et un quart de la population a déjà reçu deux doses du vaccin. "On fait des progrès, je dirais même que la fameuse lumière au bout du tunnel se rapproche nettement", a ajouté le président de la Confédération.

Dans ce contexte, "nous avons de bonnes cartes en mains pour procéder à un nouvel assouplissement" avant les vacances d'été, a renchéri le ministre de la santé Alain Berset. Le gouvernement prendra une décision définitive le 23 juin, quand les effets de la dernière ouverture, fin mai, seront visibles. Ces mesures devraient entrer en vigueur le 28 juin.

Le projet prévoit d'assouplir le port du masque. "Globalement, c'est la fin de l'obligation du port du masque à l'extérieur", a dit M. Berset en citant notamment les quais de gare, les arrêts de bus ou les ponts des bateaux.

L'obligation générale de porter le masque au travail doit aussi être levée. Les employeurs doivent décider si le port du masque est nécessaire. Il reste obligatoire s'il est impossible pour les employés de respecter la distance avec les clients, comme dans les commerces ou les restaurants. Le gouvernement devrait avoir prochainement une discussion sur la question du télétravail.

Dans le domaine de la formation, il veut aussi supprimer l'obligation nationale de porter le masque au niveau secondaire II. La compétence reviendra aux cantons.

Il faudra continuer à porter un masque si on se déplace à l'intérieur d'un restaurant. Par contre, les établissements pourront accueillir des groupes plus grands. La limite passera à six par table à l'intérieur, avec l'obligation de consommer assis.

A l'extérieur, il n’y aura plus de limitation du nombre de convives par table et l’obligation de porter un masque et de s'asseoir sera supprimée. Par contre, il faudra éviter de mélanger les groupes de convives, a souligné Alain Berset, appelant à la prudence à l'approche de l'Euro de football et des "public viewings".

Les restaurateurs devront continuer à récolter les données des convives pour permettre le traçage des contacts.

Le Conseil fédéral veut aussi permettre aux commerces, entreprises de loisirs et installations sportives d'accueillir plus de monde: il faudra compter 4 m2 par personne en cas de port du masque, 10 m2 si ce n'est possible, comme dans les piscines.

Les parcs aquatiques pourront aussi rouvrir leurs portes à tous moyennant le respect de cette disposition. Les discothèques pourront elles rouvrir leurs portes aux clients munis d'un certificat Covid. L'affluence sera limitée à 250 personnes. Le masque ne sera pas obligatoire si les coordonnées des clients sont enregistrées.

Le gouvernement a aussi précisé les règles s'appliquant aux manifestations. Les grands événements, réservés aux détenteurs d'un certificat Covid et aux moins de 16 ans, pourront accueillir dès le 1er juillet 3000 personnes maximum en salle et 5000 à l'extérieur.

Une autorisation cantonale est requise pour les événements de plus de 1000 personnes. La limite est fixée aux deux tiers de la capacité. A partir du 20 août, la limite de participants aux grandes manifestations avec certificat devrait passer à 10'000 personnes.

Pour les événements n'exigeant pas un certificat Covid, la limite est fixée à 1000 personnes pour les événements assis, comme un match de football, et à 250 personnes pour ceux avec du mouvement, tels qu'un mariage ou un concert sans sièges. La limite est fixée à la moitié de la capacité et il est interdit de danser. Ces règles valent aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Des allégements sont en outre prévus pour les événements privés dans un établissement public, comme un anniversaire dans un restaurant. Les règles qui s'appliquent dans le privé sont de mise: le masque et les distances ne sont donc pas obligatoires si un maximum de 30 personnes se réunit à l'intérieur ou 50 à l'extérieur.

Dans le domaine du sport et de la culture, les limitations du nombre de personnes doivent être levées. Le port du masque et le respect des distances restent toutefois obligatoires à l'intérieur. Si ce n'est pas possible, il faudra prévoir 10 m2 par personne. Enfin, les choeurs pourront à nouveau faire des concerts à l'intérieur.

Articles correspondant: Suisse »