Vous êtes ici

Lettres à nos aînés - première partie

Écrire à nos aînés. Celles et ceux qui sont les plus concernés par le COVID-19. Écrire à tous ces aînés qui sont chez eux, confinés, seuls ou en couple, voire dans l’un des EMS du canton. Écrire à nos aînés nous a donc paru comme une évidence en cette période troublée, un geste de solidarité qu’un média peut permettre. Et l’idée a plu à tel point qu’elle a pris une dimension romande avant même d’exister. Il a fallu une petite conférence téléphonique – coronavirus oblige – pour que l’opération devienne romande. La Liberté à Fribourg, Le Journal du Jura à Bienne et dans le Jura bernois, Le Quotidien jurassien dans le Jura et enfin Arcinfo à Neuchâtel ont tous accepté de se lancer, à l’invitation du Nouvelliste valaisan, donnant ainsi tout son sens au pool de médias baptisé Romandie Combi. La Côte, à Nyon, les accompagnera de manière hebdomadaire. Mais ce n’est pas tout, tant il est vrai que l’idée va aussi se transformer en émission de radio à la RTS, émission également inventée en quelques heures et qui s’intitulera «Porte Plume». Tous les matins, à 11 h, les lettres provenant des médias concernés seront lues à l’antenne, tandis que les meilleures d’entre elles se retrouveront dans le mensuel Générations. Pour ce rendez-vous quotidien, Le Journal du Jura fera appel à des personnalités issues des milieux les plus divers, mais en provenance de sa propre région. Une fois ou l’autre, ces chroniqueurs seront épaulés par des personnalités nationales. Parce que l’opération risque de durer quelque temps... Mis au courant de l’opération, les EMS du Jura bernois et de Bienne nous ont fait part de leur enthousiasme. Chaque jour, ils feront lecture de cette chronique à leurs pensionnaires. Parce que, comme disait Marcel Proust, la lecture est une amitié. Le Journal du Jura