Vous êtes ici

Abo

Hockey sur glace

Les premiers défis d’une carrière prometteuse

David Prysi (18 ans) a rejoint hier l’équipe de Suisse M20 pour un tournoi en Allemagne. Depuis le début de la saison, le défenseur de Sonceboz découvre le hockey des grands au HC La Chaux-de-Fonds.

Entraîneur du HC La Chaux-de-Fonds, Serge Pelletier apprécie la rigueur de David Prysi. (Bertrand Melliard)

Laurent Kleisl

Les voyages forment la jeunesse, paraît-il. Cinq heures dans le car au départ de Zurich, 450 km à avaler jusqu’à Deggendorf: mercredi, David Prysi a vu du pays avec l’équipe de Suisse M20. Dans la cité bavaroise, la sélection de Christian Wohlwend participe dès jeudi soir à un tournoi rassemblant les sélections juniors slovaque, norvégienne et allemande.

A quelques encablures de la frontière tchèque, Prysi amorce ses deux dernières années parmi les espoirs du hockey suisse avant le grand saut dans le sport professionnel. Prêté par le HC Bienne à La Chaux-de-Fonds depuis le début de la saison, le défenseur de 18 ans profite de s’acclimater à ce qui pourrait devenir son quotidien. «Avant de débuter en Swiss League, j’ai quand même pu m’entraîner trois semaines avec le HCC», tempère-t-il. «La vision du jeu, la vitesse ou encore physiquement, je sens que je progresse dans tous les domaines.»

La chance s’en mêle
Un concours de circonstances a conduit Prysi dans le vestiaire des Mélèzes alors que sa saison était programmée avec les juniors-élites du HC Bienne – il a disputé un match de préparation au mois d’août avec la formation d’Antti Törmänen. Un enchaînement de blessures dans l’arrière-garde chaux-de-fonnière a accéléré le rythme de sa carrière. «Je souhaite à personne de se blesser. C’est malheureux à dire, mais les ennuis de Valentin Lüthi, Enzo Guebey, Raphaël Erb et Sacha Wollgast, tous des défenseurs, m’ont aidé», admet-il.

Aligné dans le troisième duo défensif des Abeilles en compagnie de Thomas Hofmann, le jeune homme de Sonceboz peut se targuer d’avoir déjà marqué un goal chez les grands, le quatrième d’un succès 4-2 face aux voisins ajoulots. C’était le 26 septembre aux Mélèzes. «Un énorme coup de chance. Je me suis retrouvé devant le but et on m’a pratiquement tiré dessus!», rigole Prysi. Qui ajoute: «Au HCC, Tim Coffman est vraiment impressionnant.»

Néophyte en Suisse, l’attaquant américain a déjà amassé 13 buts et 11 assists en 14 matches cette saison. Sévissant à l’autre bout du classement des compteurs, Prysi se contente d’assurer proprement son labeur devant son gardien. «David est un défenseur solide, consciencieux, qui donne peu d’occasions à l’adversaire», complimente Serge Pelletier, son entraîneur. «Evoluer en Swiss League à seulement 18 ans est la preuve de ses qualités. J’espère que sa rigueur va l’aider à se tailler une place pour les Mondiaux juniors. A mon sens, il a ses chances.»

Le dernier défi de Prysi avec la relève se situe à Vancouver et Victoria, au Canada, villes qui accueilleront les championnats du monde juniors du 26 décembre au 7 janvier. «Cela s’annonce difficile pour moi, car il y a beaucoup de concurrence parmi les défenseurs», confie-t-il. «Deggendorf, c’est un bon tournoi pour me montrer.»

P’tit jeune ou leader
En marge de ses évolutions sous les drapeaux ou avec le HCC, Prysi pointe épisodiquement le bout de son nez à la Tissot Arena pour renforcer les juniors-élites seelandais. «En Swiss League, je suis le p’tit jeune. En juniors, on attend de moi que je me comporte en leader. C’est autre chose, cela fait même un énorme changement», souffle-t-il.

Le changement, il le ressent aussi dans sa vie en général. Résidant toujours à Sonceboz, Prysi boucle actuellement, à Lyss, la quatrième et dernière année d’une formation d’employé de commerce. «Je travaille sur la base d’un 60% un peu spécial. Mon employeur me laisse assez libre pour que je puisse jouer à La Chaux-de-Fonds.» La précocité n’assurant pas toujours d’une réussite future, mieux vaut assurer les arrières.

 

Ramon Tanner sur le bon chemin

Leader de Swiss League, le HC La Chaux-de-Fonds bénéficie de l’apport de deux juniors-élites HC Bienne retenu cette semaine en équipe de Suisse M20. En plus du défenseur David Prysi, l’attaquant Ramon Tanner (19 ans) découvre le hockey des grands aux Mélèzes. «Tanner a plein de hockey en lui», observe Serge Pelletier, coach des Neuchâtelois. «Il joue le puck rapidement, une qualité pour un centre. Quand il est sur la glace, il se passe toujours quelque chose de positif.» Formé au HC Davos, l’Appenzellois d’origine est arrivé dans le Seeland cet été avec un contrat d’une année en poche. Pointeur régulier dans sa classe d’âge, il n’a comptabilisé qu’un goal et une passe en 13 sorties avec La Chaux-de-Fonds. «La différence entre les juniors-élites et la Swiss League, c’est une seconde de moins pour prendre des décisions, et il y en a deux en comparaison à la National League», note Pelletier. «Tanner va continuer à se développer et rattraper ces petites secondes.»

Le sélectionneur M20 Christian Wohlwend a également puisé les attaquants Gilian Kohler (18 ans) et Jan Petrig (19 ans) dans le vivier du HC Bienne. Le premier est de retour aux juniors-élites seelandais après son aventure avortée au Canada. Un gars de Sonceboz, comme Prysi. «Sonceboz, une grande ville de hockey!», se marre le défenseur. Quant à Petrig, il vient de marquer ses deux premiers buts en Swiss League avec Ajoie, où il est prêté en licence B.

Articles correspondant: Actualités »