Vous êtes ici

Hockey sur glace

Le HC Bienne méritait mieux

Auteur d’un match solide, le HC Bienne a quitté la PostFinance Arena bien mal payé. Battus 4-1 par le CP Berne, les Seelandais méritaient une meilleure distribution des points.

L'intervention de Thomas Zamboni, coach vidéo du HC Bienne, a permis l'annulation d'une réussite bernoise grâce au «coach challenge». (Beat Moning)

lk. Du rythme, de l’envie, de l’intensité, de la discipline, mais un drôle de match. Si les acteurs n’ont pas triché, ils ont à vrai dire produit que peu d’actions de classe, particulièrement côté seelandais. Quasi incapable de porter un danger létal devant Pascal Caminada, titularisé pour la deuxième fois de la saison en lieu et place de Leonardo Genoni, le HC Bienne a pourtant réussi à ouvrir la marque. Sur un malentendu, en fait.

Pour s’offrir son deuxième but de la saison, Philipp Wetzel a profité d’un sympathique moment de flottement des Fédéraux (16’29). Comme amusés par une charge de Tristan Scherwey, qui venait de faire voler Marco Pedretti sur le banc du SCB, les Bernois ont un instant oublié de jouer.

Offensivement bien plus entreprenant, le CP Berne a pu s’appuyer sur la vista de ses mercenaires, opportunistes sur les rares errements de Seelandais. Libre de tout marquage suit à un long rebond accordé par Jonas Hiller, excellent samedi, le Canadien Andrew Ebbett égalisait d’un tir imparable en pleine lucarne (18’06). Topscorer de LNA la saison passée, l’Américain passait le deuxième après une étrange hésitation de Mathias Joggi à deux pas de Hiller (26’01).

«Coach challenge» réussi

L’œil de lynx de Thomas Zamboni, coach vidéo du HC Bienne, a permis aux Seelandais de rester dans la course jusqu’au bout. C’est sur l’impulsion du Saint-Gallois, connecté à Anders Olsson depuis la tribune de presse, que Mike McNamara a demandé «coach challenge». Pour quelques centimètres, Thomas Rüfenacht se trouvait bien en position de hors-jeu lorsque Scherwey a pénétré en territoire biennois (32’40).

Finalement, alors que le CP Berne se faisait de plus en plus pressant, c’est Marc Kämpf qui a assis la victoire des hommes de Kari Jalonen (55’15). L’ancien attaquant du CP Langenthal a profité de la pression mise par Scherwy sur Mauro Dufner pour mettre tout le monde d’accord.

S’il a tout de même patiné un ton en dessous des Ours, les Biennois auraient mérité voir leurs efforts mieux récompensés. C’est avec la même hargne, mais beaucoup plus d’idées offensives, qu’ils devront se présenter vendredi contre Langnau et samedi à Ambri.

 

Berne - Bienne 4-1 (1-1 1-0 2-0)

PostFinance Arena: 17 003 spectateurs.

Arbitres: Koch/Wehrli; Abegglen/Progin.

Buts: 16’29 Wetzel 0-1. 18’06 Ebbett (Pyörälä, Blum) 1-1. 26’04 Arcobello (Rüfenacht, Moser) 2-1. 55’15 Kämpf (Scherwey) 3-1. 59’01 Arcobello (à 4 contre 6, dans la cage vide) 4-1.

Pénalités: 1 x 2’ contre Berne; 3 x 2’ + 1 x 10’ (Tschantré) contre Bienne.

Berne: Caminada; Untersander, Blum; Burren, Noreau; Kamerzin, Krueger; Meyer, Heim, Randegger; Rüfenacht, Arcobello, Moser; Bodenmann, Ebbett, Pyörälä; Kämpf, Haas, Scherwey.

Bienne: Hiller; Fey, Forster; Maurer, Jecker; Dufner, Kreis; Hächler; Pedretti, Joggi, Wetzel; Schmutz, Earl, Rajala; Pouliot, Fuchs, Micflikier; Tschantré, Neuenschwander, Fabian Lüthi; Sutter.

Notes: Berne sans Andersson, Berger, Beat Gerber (blessés), Raymond (étranger surnuméraire), Dubois, Hischier, Colin Gerber (avec Viège) ni Wolf (avec Langenthal). Bienne sans Diem, Steiner, Valentin Lüthi (blessés), Lofquist (étranger surnuméraire) ni Nussbaumer (avec les juniors-élites). But de Rüfenacht annulé pour hors-jeu préalable après un «coach challenge» (32’40). Tir sur la base du poteau de Rüfenacht (36’41). Temps mort demandé par Bienne (57’50), qui sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 57’50 à 59’01).

Articles correspondant: Actualités »