Vous êtes ici

Hockey sur glace

Et le HC Bienne s'est écroulé

Menant tranquillement 3-0 à la mi-match, les Seelandais se sont effondrés suite à une pénalité majeure infligée à Robbie Earl. Victorieux 6-3, Lugano revient à 2-1 dans la série.

Marc-Antoine Pouliot passe le 2-0. Le premier but du Québécois depuis le début des play-off. (Keystone)

lk. Bienne deux, Lugano un. D’abord, le spectacle. Fabian Lüthi par deux fois (4’38 et 25’38) et Marc-Antoine Pouliot dans un angle impossible (14’13) – premier but des play-off pour le Québécois – ont conduit le HC Bienne à mener 3-0 peu avant la mi-match. Surréaliste. Un avantage amplement mérité en regard à la domination seelandaise.

Et le vent a tourné. Glacial, il a refroidi le public bouillant de la Tissot Arena. Un mauvais repli défensif de Pouliot et Sébastien Reuille inscrivait le 3-1 en infériorité numérique (29’57). Une première alerte qui aurait dû rester sans suite, tant les Biennois maîtrisaient leur affaire. Une pénalité contre Marco Maurer pour une faute pas très intelligente sur Maxime Lapierre a accéléré le processus de détérioration. C’est ainsi en power-play que Bobby Sanguinetti signait le 2-3 d’une frappe de la ligne bleue (35’35).

Une pénalité décisive
Puis Robbie Earl a craqué. Une charge inutile sur Thomas Wellinger et l’Américain retournait au vestiaire (36’32). D’abord sanctionné de deux minutes de prison, Earl a finalement ramassé cinq minutes et pénalité de match, le visage en sang du défenseur luganais invitant les directeurs de jeu à revoir leur sentence. Une décision très lourdes en conséquence. Ajoutez-y une petite faute de Beat Forster et Grégory Hofmann égalisait à 3-3 en double avantage numérique (38’18), avant que Luca Fazzini termine la deuxième période en donnant l’avantage aux Tessinois (39’18). La sanction infligée à Earl courait toujours.

K.-o mais toujours debout, les Seelandais ont ensuite poussé tant et plus. Supérieurs aux «Bianconeri» à cinq contre cinq, ils ont buté sur le bloc adverse. Comme si ce retour inespéré leur avait donnée des ailes, les Tessinois ont, pour la première fois de la série, joué avec solidarité devant leur portier Elvis Merzlikins, inscrivant leur deux derniers goals dans un filet désert.

Bienne deux, Lugano un. Alors qu’ils tenaient le couteau par le manche, les Seelandais se sont effondrés comme un château de cartes, impuissant devant les aléas d’un match qui leur a échappé. Solide mentalement, le HC Bienne oubliera rapidement cette soirée qui est partie en sucette. Les deux équipes remettent ça lundi dès 20h15. Un match qui promet quelques étincelles.

 

Bienne - Lugano 3-6 (2-0 1-4 0-2)

Tissot Arena: 6521 spectateurs (guichets fermés).

Arbitres: Eichmann/Hebeisen; Obwegeser/Balazas.

Buts: 4’38 Fabian Lüthi (Dufner, Diem) 1-0. 14’13 Pouliot (Neuenschwander, Tschantré, à 5 contre 4) 2-0. 25’38 Fabian Lüthi (Jecker) 3-0. 26’57 Reuille (Wellinger, à 4 contre 5!) 3-1. 35’35 Sanguinetti (Cunti, à 5 contre 4) 3-2. 38’18 Hofmann (Vauclair, Johnston, à 5 contre 3) 3-3. 39’18 Fazzini (Furrer, à 5 contre 4) 3-4. 58’16 Lapierre (dans la cage vide) 3-5. 59’57 Lajunen (à 4 contre 6, dans la cage vide) 3-6.

Pénalités: 4 x 2’ + 1 x 5’ (Earl) + pénalité de match (Earl) contre Bienne; 7 x 2’ + 1 x 10’ (Walker) contre Lugano.

Bienne: Hiller; Jecker, Forster; Fey, Kreis; Dufner, Maurer; Steiner; Tschantré, Pouliot, Rajala; Micflikier, Fuchs, Earl; Neuenschwander, Diem, Fabian Lüthi; Schmutz, Sutter, Wetzel; Joggi.

Lugano: Merzlikins; Johnston, Furrer; Sanguinetti, Vauclair; Ulmer, Wellinger; Riva; Lapierre, Lajunen, Hofmann; Walker, Sannitz, Reuille; Fazzini, Cunti, Romanenghi; Zorin, Morini, Bertaggia; Vedova.

Notes: Bienne sans Pedretti (blessé), Lofquist (étranger surnuméraire), Baud, Hächler, Valentin Lüthi ni Nussbaumer (surnuméraires). Lugano sans Brunner, Bürgler, Chiesa (blessés), Etem, Klasen (étrangers surnuméraires), Fontana, Müller, Sartori ni Ronchetti (surnuméraires). Lugano perd son temps mort après un coach challenge sur le 1-0 (4’38). Bienne sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 58’00 à 58’10 puis de 58’33 à 59’57). Fabian Lüthi et Fazzini désignées meilleurs joueurs de leur équipe.

Articles correspondant: Actualités »