Vous êtes ici

Hockey sur glace

Et de deux pour le HC Bienne!

En s’imposant 2-1 jeudi à la Resega, les Seelandais ont fait un pas de plus en direction de la finale des play-off.

Beat Forster et les Seelandais ne sont pas tombés dans le jeu de provocations de Maxime Lapierre. (Keystone)

lk. Bienne deux, Lugano zéro. Soixante-et-une seconde de la sirène finale. Excellent jeudi, le portier Elvis Merzlikins a déserté de la cage tessinoise. En pleine vitesse, Grégory Hofmann enrhume Samuel Kreis et se présente seul devant Jonas Hiller. Une nouvelle fois, le gardien seelandais sort une parade décisive. Pfff...

Leur victoire 2-1 sur la glace de la Resega, les hommes d’Antti Törmänen l’ont incontestablement méritée, bien que le but ayant mené à la décision aurait pu ne jamais exister. Alors que Jacob Micflikier (26’26) – neuvième filet du Canadien cette saison contre Lugano – avait répondu à l’ouverture de la marque de Vladislav Zorin (23’41), le «game-winning-goal» de Toni Rajala (30’41) est peut-être entaché d’une faute préalable de Marc-Antoine Pouliot. Une quinzaine de secondes avant de partir en contre avec le Finlandais, le Québécois a asséné un violent coup de coude au visage de Luca Fazzini, un geste visiblement répréhensible mais non sanctionné par les arbitres.

Au bout de la rupture, provoquée par une perte de puck d’Hofmann à la ligue bleue seelandaise, Pouliot a fait preuve d’une remarquable intelligence de jeu. Julien Vauclair obstruant la trajectoire de passe, le Canadien a refilé la rondelle à Rajala en la faisant rebondir sur la jambière de Merzlikins. Brillant!

Une pression nouvelle
En manque de fraîcheur physique – Greg Ireland use et abuse de ses leaders –, les Luganais n’avaient pas les jambes pour revenir sur un HC Bienne solide, calme et organisé. Egalement un brin poissard, les «Bianconeri» se sont vu refuser un but de Luca Fazzini (8’24) pour un hors-jeu préalable. Une nouvelle fois, l’œil de lynx de Thomas Zamboni a provoqué un «coach challenge» victorieux. Preuve de l’impuissance luganaise, le Québécois Maxime Lapierre, particulièrement provocateur durant 30 minutes, a finalement dû se résoudre à ne jouer qu’au hockey.

La nouvelle donne? Bienne est supérieur. Bienne se trouve à deux succès d’une qualification pour la première finale de play-off de National League de son histoire. Oui, à deux succès! C’est maintenant que les Seelandais doivent montrer qu’ils sont mûrs, qu’ils ont en eux les ressources mentales pour évacuer une pression qu’ils commencent à peine à découvrir, celle des favoris.

Bienne deux, Lugano zéro. Tout reste à écrire.

 

Lugano - Bienne 1-2 (0-0 1-2 0-0)

Resega: 7109  spectateurs.

Arbitres: Stricker/Urban; Progin/Wüest.

Buts: 23’41 Zorin (Ulmer) 1-0. 26’26 Micflikier (Fuchs, Diem, à 5 contre 4) 1-1. 30’41 Rajala (Pouliot) 1-2.

Pénalités: 4 x 2’ contre Lugano; 5 x 2’ contre Bienne.

Lugano: Merzlikins; Johnston, Furrer; Sanguinetti, Vauclair; Ulmer, Wellinger; Riva; Fazzini, Lapierre, Hofmann; Bertaggia, Cunti, Klasen; Walker, Sannitz, Reuille; Vedova, Morini, Romanenghi; Zorin.

Bienne: Hiller; Jecker, Forster; Fey, Kreis; Dufner, Maurer; Steiner; Pedretti, Pouliot, Rajala; Micflikier, Fuchs, Earl; Neuenschwander, Diem, Fabian Lüthi; Tschantré, Sutter, Wetzel; Schumtz.

Notes: Lugano sans Brunner, Bürgler, Chiesa ni Lajunen (blessés), Etem (étranger surnuméraire), Fontana, Müller, Sartori ni Ronchetti (surnuméraires). Bienne sans Paupe (malade), Lofquist (étranger surnuméraire), Hächler, Joggi, Valentin Lüthi ni Nussbaumer (surnuméraires). But de Fazzini annulé pour hors-jeu préalable (8’24, coach challenge). Temps mort demandé par Lugano (58’01). Lugano sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 58’01 à 58’10, puis de 58’30 à 60’00). Zorin et Fuchs désignés meilleurs joueurs de leur équipe.

Articles correspondant: Actualités »