Vous êtes ici

National League: un coach positif

Yves Sarault satisfait, Joel Genazzi déçu

Incapable de tromper un très bon Damiano Ciaccio, Lausanne a vu Langnau repartir de Malley avec deux points grâce à un succès 1-0 tab. Dans le camp vaudois, le coach Yves Sarault ne dramatise pas.

(ats) "Je pense qu'on a joué un très bon match, a lancé le coach vaudois. On savait que c'était une équipe qui jouait bien défensivement. On s'est créé beaucoup de chances de marquer et le gardien a été très bon de l'autre côté. On n'a pas su capitaliser mais je suis assez satisfait du match. C'est une de ces soirées où le puck n'est pas rentré. Seulement ce n'est pas par manque de combativité ou de ne pas avoir envie de se faire mal. On est allé devant le but chercher les retours de lancer, mais ça n'a pas tourné pour nous ce soir."

Positif envers ses joueurs, le Canadien a tenu à extraire le bon de cette défaite où le LHC est demeuré muet: "On a bien commencé avec de belles transversales, mais on n'a pas cadré. On a vite vu que c'était un de ces soirs où le puck n'allait pas dans notre sens."

Joël Genazzi n'est pas allé par quatre chemins au moment de l'analyse pour expliquer la différence entre le 9-3 passé à Kloten et ce match sans la moindre réussite: "Ce soir le gardien a été bon, contre Kloten ils étaient nuls. C'est le hockey. Ciaccio a fait un super match. L'exécution a manqué. J'ai eu le but vide (55e) et j'ai raté. C'était nul de ma part, c'est mon travail. Les chances, on les a eues." Et le défenseur lausannois de mettre en lumière le style différent de l'ancien gardien de Fribourg Gottéron: "Aux tirs au but surtout il s'est mis sur sa ligne et ce n'était pas facile à lire pour le tireur. Il était incroyable, il a fait deux-trois arrêts-clés."

A Lausanne de retrouver de la verve pour son déplacement dimanche en Léventine. Sans quoi, ce sera plus que le spectre du tour de classement pour les Vaudois.

Articles correspondant: Actualités »