Vous êtes ici

"Un grand honneur" pour Noah Rod

Un capitaine et un gardien heureux

Capitaine à 22 ans de l'équipe de Suisse après l'avoir été désigné à Genève-Servette, Noah Rod vit un début de saison incroyable. Son équipier Gauthier Descloux est aussi heureux après sa première.

(ats) Rod a fusillé la lucarne du portier Janus à la 38e minute pour son premier but en équipe nationale. "C'est le hockey, parfois on tente des choses. Je me suis bien servi du défenseur pour que le gardien ne voie pas partir mon tir", relevait le plus romand des joueurs de l'équipe nationale. Le Genevois d'adoption préfère d'ailleurs qu'on le désigne comme suisse et non pas par un adjectif cantonal tellement il est difficile pour lui de se situer géographiquement.

Après avoir été nommé capitaine par Chris McSorley aux Vernets, Patrick Fischer n'a pas hésité à lui assigner le "C", lui qui est l'un des 5 médaillés d'argent de Copenhague présents dans la Ruhr. "Je suis conscient que c'est un grand honneur de pouvoir être capitaine d'une équipe comme celle-là. J'en suis très fier. Et j'espère pouvoir continuer."

Rod faisait partie du trio offensif le plus percutant de la Suisse avec le Fribourgeois Samuel Walser et le Lausannois Christoph Bertschy, désigné meilleur joueur dans le camp helvétique. "C'est une bonne ligne, c'est sûr mais il n'y a que des bons joueurs dans cette équipe. Bertschy est un joueur rapide et intelligent, c'est facile de jouer avec lui", souligne Rod dans une envolée qui n'oublie personne.

Gauthier Descloux s'est débrouillé comme un chef pour sa première sélection en Suisse A. Le Fribourgeois toujours sévère avec lui ne voulait pas parler de satisfaction. "Satisfait est un mot que le sportif ne devrait jamais prononcer. Content me paraît plus approprié. C'est la meilleure façon de terminer un match."

Le portier des Vernets sortait de deux matches difficiles avec son club avant la pause internationale. Il n'a pas eu le temps de gamberger. Patrick Fischer en a fait un titulaire d'entrée. "C'est la vie du sportif d'alterner le bon et le moins bon. Il faut être prêt à tourner la page et à se concentrer sur l'effort et l'attitude." Pour son baptême au plus haut niveau, il n'a pas été ménagé par les Slovaques. "Tout va plus vite à ce niveau. Regardez les deux buts slovaques, ils sont superbes.".

Le coach national effectuera un tournus avec ses trois gardiens si bien que Descloux en a déjà fini avec la compétition à Krefeld sans incident majeur. Une déception ? "Non, une semaine avec trois matches nous attend dès la reprise."

Articles correspondant: Actualités »