Vous êtes ici

Hockey sur glace

Le HC Bienne bouffe de l'Ours

Où s’arrêtera le HC Bienne? Après avoir pris un gros point vendredi à Zoug, sur la glace du deuxième de National League, les Seelandais ont battu le leader Berne 4-3, samedi à la Tissot Arena.

Mais où s'arrêtera le HC Bienne? (Keystone)

lk. Comme la veille à Zoug, les Biennois ont d’abord subi.  Sans toutefois être inférieurs dans le jeu, ils ont concédé deux buts dans des moments douloureux, chaque fois en début de période. L’Américain olympique Mark Arcobello (2’47) et Tristan Scherwey (2’02) sont venus rappeler que le SCB n’a pas besoin de beaucoup d’occasions pour prendre les devants.

Toujours comme la veille à Zoug, le HC Bienne est revenu. Un retour furieux et éclair. C’est Jason Fuchs, au prix d’un solo spectaculaire, qui a montré la voie (23’32). La suite s’est jouée en mode spectacle. Un tir à l’exceptionnelle précision de Toni Rajala (25’41), une frappe de Beat Forster (26’50), l’homme en feu du moment, puis une déviation aussi aérienne qu’artistique de Marc-Antoine Pouliot (28’33), en cinq minutes et une seconde, le score est passé de 0-2 à 4-2. Oui, 4-2!

Une autre réussite très tôt en troisième période du Canadien olympique Mason Raymond (41’10), alors que Mathias Joggi écoulait une pénalité, a permis aux 6521 spectateurs d’une Tissot Arena à guichets fermés de vivre une fin de match palpitante. Jonas Hiller a tenu la baraque avec un calme olympien pour offrir à Antti Törmänen une première victoire contre son ancien employeur. «Un bon match, un grand retour face au leader, une belle victoire et trois points, le tout dans une patinoire comble, si on n’est pas heureux dans de telles circonstances, quand l’est-on?», dira le coach finlandais du HC Bienne

Troisièmes de National League à égalité de points avec le deuxième, le EV Zoug, les Seelandais poursuivent leur route vers le sommet vendredi à Zurich avant d’accueillir Davos samedi.

 

Bienne - Berne 4-3 (0-1 4-1 0-1)

Tissot Arena: 6521 spectateurs (guichets fermés).

Arbitres: Novak (SVK)/Wehrli; Castelli/Obwegeser.

Pénalités: 4 x 2’ contre Bienne; 3 x 2’ contre Berne.

Buts: 2’47 Arcobello (Ebbett) 0-1. 21’02 Scherwey (Raymond) 0-2. 23’32 Fuchs (Forster) 1-2. 25’41 Rajala (Pouliot, à 5 contre 4) 2-2. 26’50 Forster 3-2. 28’33 Pouliot (Rajala, Pedretti) 4-2. 41’10 Raymond (Untersander, à 5 contre 4) 4-3.

Bienne: Hiller; Jecker, Forster; Fey, Kreis; Maurer, Dufner; Steiner; Pedretti, Pouliot, Rajala; Micflikier, Fuchs, Earl; Diem, Neuenschwander, Fabian Lüthi; Schmutz, Sutter, Wetzel; Joggi.

Berne: Genoni; Untersander, Blum; Andersson, Gerber; Kamerzin, Krueger; Burren; Bodenmann, Arcobello, Ebbett; Raymond, Haas, Scherwey; Kämpf, Pyörälä, Meyer; Berger, Heim, Hischier; Randegger.

Notes: Bienne sans Tschantré (blessé), Lofquist (étranger surnuméraire), Hächler, Valentin Lüthi (surnuméraires) ni Nussbaumer (avec les juniors-élites). Berne sans Moser, Rüfenacht (blessés) ni Noreau (étranger surnuméraire). Tir sur le poteau de Haas (9’23). Berne sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 58’10 à 60’00). Temps mort demandé par Berne (58’58). Fuchs et Raymond désignés meilleurs joueurs de leur équipe.

Articles correspondant: Actualités »