Vous êtes ici

Suisse: Quelques incertitudes pour Fischer

JO 2018: Une vingtaine de places semblent attribuées

Avec la Coupe Spengler, le coach de l'équipe de Suisse Patrick Fischer a terminé sa période d'observation. Le 17 janvier, il dévoilera sa sélection olympique.

(ats) Vingt-deux joueurs de champ et trois gardiens seront du voyage en Corée du Sud. Environ vingt places semblent attribuées - à conditon que les acteurs restent en forme ou retrouvent la totalité de leurs moyens. Trente-deux joueurs paraissent devoir se battre pour les vingt-cinq tickets.

Les joueurs qui avaient brillé lors du dernier Championnat du monde à Paris semblent disposer des meilleures cartes. La Suisse emmènera ses trois meilleurs gardiens à Pyeongchang et ne voyagera pas avec un portier d'avenir en no 3. "Les Jeux olympiques ne sont pas un terrain où l'on conduit des expériences", affirme Fischer.

L'agence ATS évalue ainsi le cadre suisse des JO:

Gardiens (3 places). Places assurées: Leonardo Genoni, Jonas Hiller. En ballottage (2): Tobias Stephan, Robert Mayer.

Défenseurs (8 places). Places assurées (7): Eric Blum, Raphael Diaz, Philippe Furrer, Joel Genazzi, Romain Loeffel, Dominik Schlumpf, Ramon Untersander. En ballottage (3): Félicien Du Bois, Patrick Geering, Christian Marti.

Attgaquants (14 places). Places assurées (11) : Cody Almond, Andres Ambühl, Simon Bodenmann, Gaëtan Haas, Denis Hollenstein, Simon Moser, Vincent Praplan, Tanner Richard, Thomas Rüfenacht, Reto Schäppi, Pius Suter. En ballottage (7): Damien Brunner, Enzo Corvi, Luca Fazzini, Fabrice Herzog, Gregory Hofmann, Tristan Scherwey, Joel Vermin.

Articles correspondant: Actualités »