Vous êtes ici

Sportifs de l’année 2016

Des choix logiques et une surprise

Fin d’un insoutenable suspense: Neel Jani, Nicole Büchler, le RHC Diessbach et Simona Aebersold sont désignés «Sportifs de l’année» 2016 de la région Jura bernois - Bienne - Seeland.

Les lauréats des «Sportifs de l’année» 2016 honorés lors de la cérémonie de remise des prix. Photo: LDD
  • Vidéo

Laurent Kleisl

Les résultats des «Sportifs de l’année» 2016 n’ont accouché que d’une seule surprise. De part leurs performances sur la scène internationale, autant le pilote Neel Jani, la perchiste Nicole Büchler et la coureuse d’orientation Simona Aebersold méritent leur sacre. Chez les équipes, par contre, alors qu’un titre des Bienne Seelanders, multiples champions de Suisse de inline hockey, était attendu, c’est finalement le RHC Diessbach, auteur d’un exercice historique en rollhockey, qui leur a brûlé la politesse sur la ligne d’arrivée.

Messieurs: Neel Jani (automobilisme)
Qui d’autre que Neel Jani? Le citoyen de Port sort d’une année 2016 de rêve. Avec un sommet qui s’aligne sur les cimes de l’Everest: la victoire mi-juin remportée aux mythiques 24 Heures du Mans, avec ses coéquipiers de l’époque Marc Lieb et Romain Dumas, sur la Porsche 919 Hybrid No 2.

Référence ultime dans le milieu, l’hebdomadaire français «Auto Hebdo» soulignait avec force l’impact du Seelandais de 33 ans, décrit comme un des pilotes les plus doués de sa génération: «Dans le trio vainqueur, il y a Neel Jani et les autres...» Egalement victorieux au Six Heures de Silverstone avec ses deux acolytes, l’étoile de l’écurie Porsche a in fine décroché le titre de champion du monde d’endurance.

Plébiscité par le jury et la rédaction, Neel Jani ne termine que deuxième au scrutin populaire. Aux yeux du public, le lutteur Florian Gnägi méritait les lauriers. Le vainqueur de la Fête de lutte du Seeland a bénéficié d’un très fort soutien de sa corporation. Deuxième du classement, avec le souffle de Gnägi dans le dos, le triathlète Jan Pyott a surtout pu s’appuyer sur le soutien du jury.

Classement final «messieurs»: 1. Neel Jani (automobilisme). 2. Jan Pyott (triathlon). 3. Florian Gnägi (lutte suisse). 4. Fabian Rüfli (inline hockey). 5. Jonathan Rossé (motocross). 6. Dimitri Lab (haltérophilie).

Dames: Nicole Büchler (athlétisme)
La perchiste de Macolin a attendu ses 33 ans pour vivre la meilleure saison de carrière. La saison des superlatifs! Record de Suisse en salle (4m80), record de Suisse en plein air (4m78), trois podiums de Ligue de diamant, une sixième place glanée aux Jeux olympiques de Rio malgré l’handicap d’une blessure, Nicole Büchler s’est envolée. Et 2017 débute sur les mêmes bases. La semaine dernière, n’a-t-elle pas remporté le classement général de perche du circuit indoor hivernal?

En plus d’une athlète de classe mondiale, Nicole Büchler capte par sa personnalité attachante. Mi-septembre, notre journaliste Etienne Chapuis décrivait l’arrivée de la Dame à un rendez-vous avec ces mots: «Légère et court vêtue, Nicole Büchler, fraîche comme la rosée du matin, surgit avec la grâce des gens qui se sentent bien dans leur peau. On dirait un papillon. Elle s’attable prestement et commande un latte macchiato. Son éternel sourire vissé aux lèvres, disponible et ouverte, la jeune femme semble rayonner encore plus que d’habitude.»

Chez les dames, pas de psychodrame. Le public, le jury et la rédaction ont placé la perchiste au premier rang, chaque fois devant Nadine Zumkehr. Eliminée en quarts de finale du tournoi olympique de Rio avec sa partenaire Joana Heidrich, le beachvolleyeuse de Belmont s’est retiré de la compétition fin 2016. Nicole Büchler a récolté 173,8 points sur un maximum possible de 180.

Classement final «dames»: 1. Nicole Büchler (athlétisme). 2. Nadine Zumkehr (beachvolley). 3. Martina Kocher (luge). 4. Laura Unternährer (volleyball). 5. Christine Urech (curling). 6. Xenia Knoll (tennis).

Equipes: RHC Diessbach (rollhockey)
Quelle saison pour le RHC Diessbach! L’exercice 2015/16 restera longtemps gravé dans les mémoires des supporters de la Sporthalle. En quelques mois, les hommes de l’entraîneur Pascal Kissling ont réussi un triplé historique en remportant le championnat de LNA, la Coupe de Suisse et la Coupe bernoise. Ces exploits à répétition ont permis aux Seelandais de participer, cet hiver, à la Ligue des champions, prestigieuse compétition durant laquelle ils ont notamment affronté le tenant du titre Benfica Lisbonne. Rien que ça !

La lutte pour le sacre entre le RHC Diessbach et les Bienne Seelanders a été extrêmement serrée. Le duel des hockeyeurs à roulettes s’est joué sur le vote du public, le jury et la rédaction ayant octroyé un léger avantage aux «inliners» du Marais de Mâche. Si le TV Pieterlen a récolté le plus de votes populaires, les Seelanders, champions de Suisse en LNA pour la dixième fois, n’ont pris que la cinquième place de la catégorie. Il s’en est fallu d’un tout petit rien...

Classement final «équipes»: 1. RHC Diessbach (rollhockey). 2. Bienne Seelanders (inline hockey). 3. Lukas et Simon Werro (canoë). 4. TV Pieterlen (balle à la corbeille). 5. Karatedo Lyss/Aarberg (karaté). 6. UHC Kappelen (unihockey).

Relève: Simona Aebersold (course d’orientation)
Elle n’a que 18 ans et l’avenir lui appartient. Mi-juillet, Simona Aebersold s’est gavée d’or aux championnats du monde juniors de course d’orientation. A Susch-Lavin, dans les Grisons, la fille de Brügg, sociétaire du ol.biel.seeland et du Tampereen Pyrintö (FIN), a décroché trois titres planétaires en sprint, distance moyenne et par équipes avec Paula Gross et Sofie Bachmann.

Alors que le jury et la rédaction ont placé Simona Aebersold et Caroline Agnou pratiquement à égalité, le vote du public a fait pencher la balance du côté de l’adepte de cartes. Bien honorable, la saison de l’athlète d’Orvin a été entachée par les blessures. Mais avec son début d’année fracassant, Caroline Agnou est mûre pour les honneurs dans une année. On prend les paris?

Classement final «relève»: 1. Simona Aebersold (course d’orientation). 2. Caroline Agnou (athlétisme). 3. Damien Wenger (tennis). 4. Cédric Zesiger (football). 5. Dimitri Vogt (escalade). 6. Luca Micheli (VTT).

Ceux qui ont voté
Le public (coupons-réponses et internet): 1216 votes enregistrés pour la catégorie «messieurs», 966 votes enregistrés pour la catégorie «dames», 1350 votes enregistrés pour la catégorie «équipes» et 1318 votes enregistrés pour la catégorie «relève».

Le jury: Emilie Aubry (arbitre de football et ancienne snowboardeuse professionnelle), Walter Mengisen (recteur de la Haute école fédérale de sport de Macolin), Daniel Müller (président du Panathlon-Club Bienne et ancien champion olympique de curling), Noémie Sauvage Pasche (physiothérapeute, ancienne athlète et volleyeuse de haut niveau), Nicolas Siegenthaler (entraîneur de Nino Schurter, VTT) et Mathieu Tschantré (capitaine du HC Bienne).

La rédaction: Moritz Bill, Beat Moning, Michael Lehmann, Francisco Rodriguez, Patric Schindler (tous Bieler Tagblatt), Sélim Biedermann, Etienne Chapuis, Laurent Kleisl, Christian Kobi (tous Le Journal du Jura), Grégory Brodard (TeleBielingue) et Lyndon Viglino (Canal 3).

Poids des votes: 1/3 public, 1/3 jury, 1/3 rédaction.

Articles correspondant: Actualités »