Vous êtes ici

Vote communaliste

Un comité interpartis pour Moutier dans le canton de Berne

Le conseiller aux Etats PBD, Werner Luginbühl, co-préside le comité «Moutier – tu fais partie de la famille». Photo: LDD
  • Dossier

Le 18 juin, la commune de Moutier décidera si elle entend rejoindre le canton du Jura. Sous la co-présidence de Werner Luginbühl (Conseiller aux Etats PBD, Krattigen), Christa Markwalder (Conseillère nationale PLR, Burgdorf), Albert Rösti (Conseiller national UDC, Uetendorf), Marianne Streiff (Conseillère nationale PEV, Urtenen-Schönbühl), Hans Stöckli (Conseiller aux Etats PS, Bienne), Alec von Graffenried (Maire Les Verts, Berne) un comité doté d’une très large assise politique s’est constitué dans la partie alémanique du canton à l’initiative de l’association BERNbilingue, sous le titre  «Moutier – mir hei di gärn» resp. «Moutier – tu fais partie de la famille».

Le comité estime important de battre en brèche le sentiment selon lequel le sort de Moutier est indifférent pour le canton de Berne. Du point de vue du comité, Moutier fait partie de la famille, que ce soit en raison des liens historiques séculaires ou en raison de l’importance de la ville en tant que centre principal du Jura bernois. Le Jura bernois a décidé en 2013 à une très large majorité de rester dans le canton de Berne avec son statut particulier, statut qui tient compte de ses spécificités culturelles. La composante francophone est indispensable pour la diversité et l’ouverture du canton de Berne et en fait un médiateur crédible entre romands et alémaniques au plan fédéral. Le comité ne souhaite pas que Berne risque de perdre ce rôle en cas d’affaiblissement de sa composante francophone. La Suisse romande ne serait aucunement renforcée par un transfert de Moutier dans le canton du Jura, mais bel et bien affaiblie.

COMM

Articles correspondant: Nouvelles en ligne »