Vous êtes ici

Energie: 12e remise des Watt d'Or

Watt d'Or 2019: six projets novateurs récompensés

Installations solaires pliables, quartier d'habitations durable ou logiciel de pilotage du réseau électrique font partie des lauréats du Watt d'Or 2019. Le prix suisse de l'énergie est remis jeudi à Berne pour la douzième fois.

(ats) En forme de boule de neige géante, le Watt d'Or est purement honorifique, précise l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) dans un communiqué. Ils sont remis par la présidente du jury, la conseillère aux Etats Pascale Bruderer (PS/AG).

Dans la catégorie technologies énergétiques, l'entreprise DEPsys SA, basée à Puidoux (VD), est distinguée pour sa plateforme de réseaux intelligents "GridEye". Cette dernière aide les gestionnaires de réseau à intégrer une quantité croissante d'énergies renouvelables décentralisées et fluctuantes dans le réseau. Pour ce faire, il calcule en temps réel l'impact des injections et des soutirages, explique l'OFEN.

Egalement primée, l'entreprise IBB Energie AG a fait installer le système "GridEye" à l'aérodrome de Birrfeld (AG), où elle exploite une installation photovoltaïque. Les jours ensoleillés, toute l'énergie produite ne pouvait pas être injectée dans le réseau, car la station transformatrice de l'aérodrome atteignait ses limites. Le système "GridEye" a permis de résoudre ce problème.

Dans la catégorie énergies renouvelables, la palme revient aux entreprises DHP Technology AG et IBC Energie Wasser Chur. La première a développé une installation photovoltaïque légère et mobile qui peut être déployée au-dessus d'infrastructures existantes afin d'en maximiser l'utilisation. Depuis août 2018, un tel équipement a été déployé au-dessus des bassins de décantation de la station d'épuration (STEP) de Coire.

Grâce à une technologie empruntée aux remontées mécaniques, les panneaux photovoltaïques flottent cinq mètres au-dessus des infrastructures. De plus, ils peuvent se replier en accordéon. Ils se déploient ainsi lorsque le temps est ensoleillé et se replient automatiquement en cas de fort vent ou de chute de neige. A Coire, les panneaux produiront environ 540'000 kilowattheures, soit en moyenne la moitié des besoins en électricité de la STEP.

L'entreprise ferroviaire BLS et l'Université de Bâle ont remporté la distinction dans la catégorie mobilité économe et énergie. Le physicien émérite Peter Oelhafen a proposé de mener une campagne de mesures détaillées de la consommation électrique qui a donné des "résultats révélateurs", note l'OFEN.

Une rame de type NINA n'utilise par exemple qu'un peu plus de la moitié de sa consommation d'énergie annuelle pour la traction. Le reste sert notamment au chauffage, à la ventilation ou la climatisation. Suite à ces résultats, BLS a pris diverses mesures qui lui ont permis d'économiser 13 millions de kWh par année, soit la consommation annuelle de 3000 ménages.

Le Watt d'Or de la catégorie bâtiments et espace est revenu à la Fondation Habitat et à la coopérative ADEV pour leur quartier durable à Erlenmatt Ost (BS). Il devrait accueillir environ 500 personnes d'ici mi-2019. Une fois les constructions terminées, le quartier sera approvisionné à plus de 70% avec du courant et de la chaleur produits directement sur place, relève l'OFEN.

Ce dernier a également décerné un Watt d'Or spécial transition à l'Empa et à l'Eawag, deux institutions qui dépendent de la Confédération, en collaboration avec l'entreprise dransfeldarchiteckten ag pour leur bâtiment expérimental NEST situé à Dübendorf (ZH). Ce dernier est modulable et permet d'accueillir de nouvelles unités où sont testés et développés de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux.

En tout, 44 projets s'étaient lancés dans la course pour le Watt d'Or 2019.

www.wattdor.ch

Articles correspondant: Suisse »