Vous êtes ici

Vaud développera les interfaces de transport

Vaud: crédit de 20,5 millions pour développer les interfaces

L'efficacité des transports passe par leur complémentarité: Vaud métamorphosera des gares et les développera comme interfaces entre les différents modes de déplacement. Un premier crédit de 20,5 millions de francs est prévu.

(ats) L'interface, ou le hub, est "l'objet manquant dans la stratégie cantonale", a indiqué lundi Nuria Gorrite. La ministre vaudoise présentait la vision de l'Etat pour assurer la meilleure cohérence des nombreux types de mobilité de la population.

Il faut "lever le nez du rail et fluidifier les correspondances". Cela signifie mettre en place "une vision coordonnée au plus proche des besoins des gens", a poursuivi le cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines.

Utiliser sa voiture, sa moto ou son vélo, pouvoir les déposer près d'une gare elle-même reliée à des lignes de bus régionales. Le tout dans la volonté de "rabattre" la croissance de la mobilité vers les transports publics qui donneront le meilleur accès aux villes: la stratégie est ambitieuse, a souligné Nuria Gorrite.

La réflexion sur les Park & Ride va par exemple changer. Au lieu de venir le plus près possible d'une grande ville, l'automobiliste sera invité à déposer sa voiture dans un P+R le long d'une ligne de train déjà à la campagne. Le but sera d'éviter le plus possible l'engorgement des accès urbains.

Pour mettre en oeuvre cette stratégie, un premier crédit de 20,5 millions de francs est demandé au Grand Conseil. Il s'agira notamment de co-financer des études et des réalisations, avec 65 arrêts de bus, 1100 places de parc P + R et 1300 places Bike & Ride créés ces prochaines années.

Au côté de la conseillère d'Etat, le syndic de Vallorbe Stéphane Costantini a montré l'intérêt de cette stratégie cantonale avec l'exemple concret de la gare du Day.

"Nous sommes prêt" à remodeler complètement la gare , a souligné l'élu, avec des travaux qui doivent débuter à la fin de l'année pour aboutir à l'inauguration de l'interface en décembre 2021. Cela coïncidera avec la nouvelle liaison horaire Le Brassus-Lausanne-Aigle sans changement, sans oublier la cadence à la demi-heure entre Vallorbe et Lausanne.

Le financement du hub du Day prévoit deux millions de francs de la commune et deux millions du canton ainsi que 800'000 francs de la part des CFF. "C'est un exemple de partenariat efficace", avec l'espoir que la zone de 5 hectares soit assez attrayante pour attirer des industriels et créer des emplois, a expliqué le syndic.

Le canton jouera le rôle de "catalyseur", a relevé encore Nuria Gorrite. Il doit donner "un souffle supplémentaire" aux nombreux projets des communes qui resteront les responsables des opérations. Et cette ambition couvre l'ensemble du territoire cantonal, a-t-elle souligné.

Articles correspondant: Suisse »