Vous êtes ici

Nouveau cas de grippe aviaire en Suisse

Un cygne infecté par la grippe aviaire sur le lac de Bienne

Un cygne a été infecté par le virus de la grippe aviaire H5N6 avant Noël sur les rives du lac de Bienne à Cerlier (BE). Aucun autre cas n'a été recensé par les autorités vétérinaires. L'Office fédéral des affaires vétérinaires n'envisage pas de mesures préventives.

(ats) La vigilance reste toutefois de mise, rappelle jeudi l'Office vétérinaire (OSAV). Le virus est en effet resté en Suisse chez les oiseaux sauvages: quelques cas ont été détectés cet été sur les lacs. Les détenteurs de volailles domestiques doivent annoncer tous les cas de mort suspecte. Et les cadavres d'oiseaux ne doivent pas être touchés.

Le virus H5N6 détecté en Europe est une mutation du H5N8 qui a traversé le continent l'hiver dernier. Il ne se transmet pas à l'être humain, contrairement au virus H5N6 d'Asie.

Entre novembre 2016 et mars 2017, la Confédération avait mis en place des mesures de prévention après que des oiseaux d'eau ont été trouvés morts au bord du lac de Constance. En quelques jours, le virus avait atteint les rives du lac de Bienne, du Léman et du lac de Neuchâtel. Tout le territoire suisse était considéré comme une zone de contrôle.

L'OSAV voulait ainsi éviter tout contact entre oiseaux sauvages et volailles domestiques. Plusieurs mois durant, la détention en plein air de la volaille, des oiseaux nageurs et coureurs était soumise à des mesures restrictives. Les volailles domestiques devaient être alimentées et abreuvées dans un poulailler fermé, inaccessible aux oiseaux se trouvant à l'extérieur.

Au total 121 cas avaient été confirmés. Mais aucun n'a concerné la volaille domestique.

En Hongrie, en Croatie, en Allemagne ou encore en Autriche, où l'épidémie avait également frappé, des cas de grippe aviaire avaient par exemple été découverts au sein de la volaille de rente quelques jours après l'apparition du virus sur les oiseaux sauvages.

Articles correspondant: Suisse »