Vous êtes ici

Mme Garnier quitte l'exécutif fribourgeois

Marie Garnier démissionne du Conseil d’Etat fribourgeois

La conseillère d’Etat fribourgeoise Marie Garnier jette l’éponge. La ministre écologiste, sous pression depuis des mois car elle est soupçonnée de violation du secret de fonction, démissionne du gouvernement cantonal.

(ats) "Le climat dans lequel j’évolue est malsain", a expliqué Marie Garnier mercredi devant la presse à Villars-sur-Glâne (FR). L’affaire de la préfecture de la Sarine a été un révélateur, a-t-elle ajouté.

"C’est devenu pesant pour moi, pour ma santé, et pour ma famille", a-t-elle ajouté, les yeux humides et la voix nouée par l’émotion. "Je suis fatiguée, épuisée", a dit la cheffe de la Direction des institutions, de l’agriculture et des forêts.

Marie Garnier dit qu’après avoir travaillé un peu plus de six ans au gouvernement, elle s’en va avec le sentiment du devoir accompli. Elle s’indigne qu’une conseillère d’Etat soit forcée de dépenser une telle énergie pour ce genre d’affaire. Quant à la procédure, elle continue, souligne Marie Garnier. "Je n’ai rien à me reprocher."

Le procureur général fribourgeois Fabien Gasser la soupçonne d’avoir violé le secret de fonction en donnant à certains médias un document confidentiel (un rapport d’audit concernant la préfecture de la Sarine). Il a demandé la levée de son immunité. Après un préavis positif donné par une commission spéciale du Grand Conseil, ce dernier doit se prononcer lors de sa session de la semaine prochaine.

Le Conseil d'Etat fribourgeois exprime sa surprise et son regret face à la démission. Ce départ entraînera la mise sur pied d'une élection complémentaire, dont la date sera fixée prochainement par le gouvernement.

Les membres de l'exécutif comprennent toutefois que leur collègue ait souhaité donner la priorité à sa santé et au bien-être de sa famille, ont-ils réagi dans un communiqué. "Dans toutes ses activités politiques, Marie Garnier a toujours eu à coeur de faire grandir la sensibilité à la cause de l’écologie dans notre canton", ont-ils salué.

Articles correspondant: Suisse »