Vous êtes ici

Nouvel horaire CFF 2018

Le nouvel horaire CFF fait déjà débat en Suisse romande

Le nouvel horaire 2018 des CFF annonce des liaisons supplémentaires pour certains pendulaires romands et des durées de trajet raccourcies. Il prévoit aussi de gros travaux entre Lausanne et Puidoux (VD). Le canton de Vaud s'inquiète déjà des changements.

(ats) Les trains grandes lignes reliant Genève-Aéroport à Berne s'arrêteront à partir du 10 décembre 2017 à Morges (VD), Nyon, Palézieux et Romont (FR), a précisé vendredi devant les médias Philippe Gauderon, chef infrastructure et membre de la direction des CFF. Les habitants des deux dernières localités pourront également profiter de liaisons directes vers le bout du lac en sens inverse.

Ces dernières années, les CFF tendaient plutôt à supprimer ces arrêts. Des haltes à Morges et Nyon depuis Genève avaient passé à la trappe dans l'horaire 2013, et d'autres à Palézieux et Romont depuis Berne. L'annonce avait suscité des remous dans les cantons de Vaud et de Fribourg. Les CFF avaient ensuite trouvé des accords avec les communes pour assurer quelques arrêts quotidiens.

L'horaire 2018 "permet de réintroduire, pour Palézieux, des liaisons directes vers Genève, Fribourg et Berne", se réjouit le canton de Vaud dans un communiqué. Il augmente aussi le nombre de places assises et confirme le fort développement du RER Vaud avec la mise en service de la cadence 30 minutes sur la Broye.

L'exécutif vaudois craint toutefois que les inconvénients ne dépassent les avantages. L'horaire 2018 introduit "une rupture de correspondances une fois sur deux avec la ligne du Simplon", assure-t-il. Selon lui, il ne sera plus possible, par exemple, de se rendre deux fois par heure depuis le Chablais jusqu'à Berne.

Le canton espère que le nouveau concept de desserte de la ligne Lausanne-Berne ne se traduise pas par une perte de son attractivité. Et de préciser encore que l'horaire introduit sur cette ligne "une augmentation des temps de parcours de six minutes pour un train longue distance sur deux".

Les CFF fermeront totalement les voies sur le tronçon Lausanne-Puidoux entre le 7 juillet et le 27 août. Le travail étant dans ces conditions plus efficace, la durée de ce chantier qui veut rénover les rails et les installations sera ramenée de huit mois à sept semaines, tandis que les coûts seront réduits de 46 millions de francs à 27 millions.

"Les voyageurs qui voudront atteindre Bâle et Zurich devront vraisemblablement passer par le pied du Jura", a précisé M. Gauderon. "Les personnes en provenance de Berne-Fribourg devraient elles passer par Puidoux pour gagner Lausanne avec un changement à Vevey." Pour la Broye, des bus de remplacement devraient circuler. Le concept est toutefois "en cours d'élaboration et de discussion".

L'interruption sur le tronçon Lausanne-Puidoux a d'ailleurs déjà conduit le canton de Vaud à demander aux CFF un concept de remplacement des trains afin de réduire les effets néfastes pour les voyageurs, rappelle-t-il. Ce "plan de liaisons alternatives" devra limiter au maximum les changements et la hausse des temps de trajet, en répondant aux besoins des milieux touristiques et économiques

www.projet-horaire.ch

Articles correspondant: Suisse »