Vous êtes ici

Le Conseil des Etats enterre une motion pour des crédits avantageux

Le Conseil des Etats ne veut pas faciliter les investissements écologiques. Il a enterré mercredi par 18 voix contre 11 une motion du National visant à faciliter l'accès à des crédits avantageux pour les projets contribuant à la transformation écologique de la société.

Un certain nombre de choses ont déjà été faites dans ce domaine, a rappelé Rolf Büttiker (PLR/SO). Et de citer les plans d'action pour l'efficacité énergétique et la promotion des énergies renouvelables. La motion risquerait en outre de créer une distorsion de la concurrence, a averti le libéral-radical en invitant, au nom de la commission, au rejet du texte. <br><br>Il existe effectivement toute une palette de moyens de soutien en faveur des nouvelles technologies, a rétorqué Robert Cramer (Verts/ GE), mais tous passent par l'outil des subventions. Il faut sortir de cette logique pour entrer dans celle de l'économie de marché via des crédits facilités, soit un système de cautionnement. Le National avait adopté la motion à une majorité confortable. <br><br>D'accord sur la nécessité d'aller au-delà des subventions, la ministre de l'économie Doris Leuthard n'en a pas moins combattu le texte. Un plan directeur sur les technologies vertes (»cleantech») est en préparation, il faut attendre pour avoir une vue d'ensemble. Les moyens financiers de la Confédération sont en outre limités, a invoqué la conseillère fédérale. /ats<br>

Mots clés: Economie verte

Articles correspondant: Suisse »