Vous êtes ici

Abo

Monte western

Une première suisse bientôt à Tramelan

En juin, l'association de monte western Green Valley innovera. Lors de sa Rencontre équestre, elle organisera la Coupe de Suisse de Ranch Sorting. Une première dans l'histoire de cette discipline. Explications.

Chloé Corpataux en action à la Rencontre équestre de 2016. Photo Anne-Camille Vaucher

Michael Bassin

Le millésime 2017 aura une saveur particulière pour la société de monte western Green Valley. Basée à Tramelan et forte d’une centaine de membres dans le Jura bernois, le Jura et le canton de Neuchâtel, celle-ci fêtera en effet ses 15 ans. Et pour marquer le coup, elle organisera un événement unique en Suisse!

Cette grande nouveauté verra le jour durant la traditionnelle Rencontre équestre organisée par Green Valley au mois de juin à la Hasler Farm de Tramelan. Aux activités déjà connues viendra s’ajouter, le dimanche 18juin, la mise sur pied d’une Coupe de Suisse de Ranch Sorting. Une première dans l’histoire de cette discipline. Alors oui, il existe déjà un championnat national. Mais pas de coupe où tout se joue sur une journée. «Les meilleurs cavaliers suisses du genre seront au rendez-vous pour obtenir le sacre ultime», prophétisent les organisateurs.

Deux journées remplies
Comme l’expliquent Jeannette Gyger et Isabelle Stalder, respectivement présidente et responsable des activités de Green Valley, cette compétition mettra une sacrée ambiance. «Cette discipline consiste, par équipe de deux cavaliers, à trier et déplacer, d’un enclos à un autre, dix génisses parmi un troupeau de douze. Mais attention, l’ordre de passage est imposé et le temps limité!»

Au-delà de cette compétition dominicale, la Rencontre équestre de juin proposera une course d’orientation à travers les pâturages des Franches-Montagnes, un gymkhana des juniors, une manche du championnat de Suisse de Cutting (à savoir séparer un bovin du reste de son troupeau), du Freestyle Reining (manœuvres à exécuter, en mode fun ici), du Woking Cow Horse (manœuvres et travail avec une génisse). «Lors des éditions précédentes, les activités captivantes pour le public étaient concentrées sur la journée du samedi. Cette année, les gens verront du spectacle les deux jours», relève Jeannette Gyger.

Un intérêt grandissant
La monte western rencontre un intérêt grandissant auprès des cavaliers, et de la jeunesse notamment.

«L’équitation western, telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui, est directement issue du travail des cowboys dans les ranches qui consistait à convoyer, surveiller et trier le bétail d’une manière rationnelle et rapide», lit-on sur le site internet de la société. «De ce travail est né un dressage propre à mettre en valeur les qualités de disponibilité, d’aisance et de maniabilité du cheval.»

Hormis la Rencontre équestre de juin, Green Valley organise durant l’année plusieurs cours et sorties.

 

Cavalière à 5 ans, présidente vingt ans plus tard

Jeannette Gyger  Agée de 25 ans, Jeannette Gyger est la nouvelle présidente de la société Green Valley Western Riding. Elle succède à Remedios Benacloche.

Domiciliée à Mont-Tramelan, Jeannette Gyger est une polyvalente. Au bénéfice d’un apprentissage de mécanicienne en machines agricoles, elle accompagne aujourd’hui les requérants d’asile du centre à Tramelan lors de travaux d’occupation. Et il n’est pas rare de la voir œuvrer au téléski local.

Sa passion  C’est vers l’âge de 5 ans que Jeannette Gyger est montée à cheval pour la première fois. S’en sont suivis des cours, puis, à l’âge de 17 ans, l’achat de Leno (photo), un Paint Horse solid. Jeannette Gyger participe aujourd’hui aux championnats de Suisse de Ranch Sorting et de Team Penning.

Ses défis  Contribuer à la bonne marche des manifestations et à la bonne entente générale, œuvrer à la promotion de la monte western auprès de la jeunesse et trouver de nouveaux jeunes membres: voilà les axes qui guideront la nouvelle présidente, qui coiffe aussi le chapeau de responsable du sponsoring.

Articles correspondant: Région »