Vous êtes ici

Moutier

Récolte et festivités prometteuses

Plus belle que jamais, la vigne du Prévôtois Aurèle Morf sera à l’honneur les 3 et 4 octobre à l’occasion de la Fête des vendanges.

Le traditionnel taureau à la broche ravira à nouveau les papilles des visiteurs les 3 et 4 octobre devant la Collégiale. (Archives/ Stéphane Gerber)

Catherine Bürki

Elles s’annoncent belles, les vendanges de Moutier. Et ce tant au niveau de la récolte à proprement parler qu’au niveau des festivités mises sur pied chaque année pour l’occasion. A l’heure de présenter les réjouissances, qui se tiendront le vendredi 3 et samedi 4 octobre, le propriétaire du vignoble prévôtois, Aurèle Morf, se dit fier comme jamais: «A l’heure actuelle, la vigne de Moutier est sans aucun doute la plus belle de toutes celles qu’il m’ait été donné de voir.» Selon lui, cette dernière a été cette année largement épargnée par les nombreux parasites, tels le mildiou et divers insectes, friands de vignes. «Les plantations ne présentent absolument aucun défaut», se félicite-t-il.

Une petite récolte

Parmi les différentes activités prévues dans le cadre de la fête, Aurèle Morf se réjouit ainsi tout particulièrement d’aller récolter samedi prochain, si dame météo le permet, les belles grappes prévôtoises en compagnie notamment de celles et ceux qui ont parrainé l’un de ses pieds de vigne. Cela étant, si la cueillette sera certes belle, le vigneron prévient d’ores et déjà qu’elle ne sera guère volumineuse. «La grêle de l’année dernière a détruit 95% de la récolte de la parcelle du Clos des deux Saint et 30% de celle du Clos Saint-Germain», rappelle-t-il. Si la première citée est ainsi encore condamnée cette année, les vendangeurs pourront quand même s’atteler à la tâche du côté du Clos Saint-Germain.

Pour ce qui est de la dernière parcelle acquise par le vigneron, la Petite fin, il faudra encore patienter un peu. Trop jeune, elle ne permet, selon lui, d’effectuer «qu’une petite vendangette».

Outre les travaux viticoles, la Fête des vendanges proposera également son lot d’activités festives et culturelles sur l’esplanade de la Collégiale, ceci dès vendredi 19h et jusqu’à samedi tard dans la nuit. Savamment concoctée par Aurèle Morf et son association viniculturelle Autour de Saint-Germain, la programmation musicale fera la part belle aux groupes régionaux. Entre rock, funk ou encore musique populaire, il devrait y en avoir pour tous les goûts.

Au menu également durant tout le week-end, de quoi se sustenter et se rincer le gosier. Avec du vin 100% prévôtois? «Malheureusement pas encore. Nous n’avons pour l’instant pas assez de raisins pour assurer une production suffisante», regrette le vigneron, qui glisse que sans la grêle, le nectar prévôtois aurait peut-être coulé à flots cette année déjà. Et de préciser que les parrains de ceps recevront toutefois l’une des rares bouteilles du Clos Saint-Germain millésime 2012.

Du nouveau cette année

Pour la première fois, en collaboration avec l’association Moutier ville du goût 2014, une conférence sera proposée au public le samedi devant la Collégiale. Lydia et Claude Bourguignon, deux ingénieurs agronomes français, parleront de la préservation des sols et des méthodes agricoles naturelles. «L’idée est de faire découvrir les bienfaits d’une agriculture sans procédés chimiques», explique Aurèle Morf, qui cultive d’ailleurs sa vigne de manière 100% naturelle. S’ensuivra une table ronde orchestrée par le docteur Laurent Schaller sur le thème des conséquences des produits industriels sur la santé.

Autre nouveauté encore, un grand panneau informatif sera érigé sur l’esplanade. Réalisé en collaboration avec le Musée du tour automatique et d’histoire de Moutier, il retrace l’histoire de la bâtisse précitée, laquelle est située sur le domaine des vignes prévôtoises. Enfin, pour ne pas déroger à la tradition, une nouvelle saynète élaborée autour d’un texte de la Bible et du vin sera interprété samedi à la tombée de la nuit. Intitulé «De l’utilité d’une extrême répugnance à l’eau et les heureuses conséquences que l’on se peut imaginer», elle promet une touche de spiritualité et surtout une bonne dose d’humour!

Le programme du week-end

Vendredi 3 octobre
Dès 19h, repas avec cuisses de canard, pâtes sauce pesto maison et hamburger de taureau; 21h, concert de République Atypique; 23h, concert de Funk Alliance; 1h, DJ Steve.
Samedi 4 octobre
Dès midi, traditionnel taureau à la broche; dès 14h30, vendange; 17h-18h30, conférence sur la préservation des sols agricoles par Lydia et Claude Bourguignon;  Après-midi et soir, animation musicale avec le trio tessinois Tri per Dü;  Tombée de la nuit, saynète «De l’utilité d’une extrême répugnance à l’eau et les heureuses conséquences que l’on se peut imaginer»; 1h, DJ Klangmasseur.

Articles correspondant: Région »