Vous êtes ici

Tramelan

Pour une dynamisation du village

Séance du Conseil général lundi.

Le Conseil général tramelot se réunira lundi prochain au CIP et aura pour mission d’élire une commission non permanente «Pour une dynamisation du village». Photo: archives

Le Conseil général tramelot, convoqué lundi 24 avril pour sa deuxième séance de l’année à 19h30 au CIP, aura pour mission d’élire une commission non permanente «Pour une dynamisation du village».

 Une dénomination que portait déjà la motion de Thierry Gagnebin, PS, adoptée par l’autorité législative le 23 février dernier. Un cahier des charges de ladite commission ayant été établi, il s’agit dès lors, pour la rendre opérationnelle, d’en nommer les membres. La composition de cette commission devra répondre au critère de répartition politique selon les résultats des dernières élections municipales. Ainsi les conseillers généraux éliront un membre UDC, un Groupe Débat, un PLR et deux PS. Le Conseil municipal nommera lui son ayant droit dans cette commission, soit un membre du Conseil municipal et un employé communal.

Booster la vie de la cité
La commission «Pour une dynamisation du village», aura pour tâche d’établir et de soumettre au Conseil général. des propositions en matière économique, sociale, urbanistique et de communication. Bref des idées et des projets concrets susceptibles de booster la vie et la dynamique de la cité tramelote. La commission n’aura cependant aucune compétence financière, ni décisionnelle. Sa durée d’activité a été fixée jusqu’au 31décembre 2018.

Autre sujet soumis à décision lors de la séance de lundi prochain, le remplacement du chauffage à pellets de l’immeuble si à la rue du Collège 11, par le biais d’un crédit d’engagement de 225000 fr. TTC. Une urgence par rapport à l’insuffisance du chauffage à distance installé en 2007 dans l’immeuble du Collège 11, qui dessert également la salle Juventuti, ainsi que l’école dans les bâtiments Collège 13 et 15. L’investissement assez récent avait coûté plus de 130000 fr., mais il est évident que le rapport d’un spécialiste sur la capacité de cette installation s’est avéré insuffisant. Bref, il y a nécessité d’installer deux nouvelles chaudières à pellets de 100 KWh et 130KWh dans le courant de l’été. Un nouvel investissement donc de 225000 fr. Indispensable pour que chacun soit au chaud l’hiver prochain.

MSB

Articles correspondant: Région »