Vous êtes ici

Abo

Bienne/Nidau

Nidau soutient le projet cantonal de l’axe Ouest

La Ville de Nidau a exprimé hier son soutien pour le projet officiel du contournement autoroutier de Bienne.

Nidau veut désengorger le trafic grâce au contournement de l’axe Ouest de l’A5. Archives Matthias Käser

Clara Sidler

Nidau soutient le projet cantonal de la branche Ouest de l’A5. Hier, à la demande de la Direction des travaux publics, des transports et de l’énergie du canton de Berne, la Ville a communiqué sa position concernant le projet cantonal de l’axe Ouest. Elle a affirmé son soutien au projet officiel au détriment de celui alternatif «Axe Ouest: mieux comme ça». «Depuis des décennies, Nidau s’est engagée en faveur d’un allègement durable de la circulation dans la zone urbaine et a participé activement à l’élaboration et à la conception de ce projet de mise en œuvre», a argumenté Sandra Hess, maire de Nidau qui rappelle l’intérêt pour sa ville d’un tel projet. «L’idée alternative développée par ‹Axe ouest: pas comme ça› a été accueillie avec intérêt par le district de Nidau. La comparaison technique des deux projets sortie le 31 août dernier montre cependant clairement que la proposition alternative n’a pas le même effet sur le trafic que le projet officiel», précise Sandra Hess. «Ce n’est qu’avec la proposition cantonale qui inclut le tunnel de Port que la charge de trafic élevée d’une grande partie de la zone urbaine de Nidau pourra être réduite de manière durable. Ce désengorgement serait moindre avec le projet alternatif. Avec ce scénario, près de 80% du trafic resterait à la surface, ce qui est trop», ajoute-t-elle.

A certaines conditions
Bien qu’elle soutienne le projet officiel de l’axe Ouest de l’A5, la maire demande au canton de travailler sur certains points. Parmi ceux-ci, le souhait d’un dialogue entre le canton et la population. «Le dialogue avec les citoyens directement concernés ainsi qu’avec les opposants du projet de l’axe Ouest doit être activement recherché. Le canton doit tenir la population informée de ce qui est prévu, ce qui reste à planifier et ce qui pose encore problème», commente Sandra Hess.

Bienne veut des réponses
Du côté de la Ville de Bienne à qui la Direction des travaux publics, des transports et de l’énergie cantonal a aussi demandé de donner sa position concernant ce dossier, la réponse est moins tranchée. «Il est trop tôt pour donner une position de fond puisque le dialogue exigé par la Ville n’a pas encore eu lieu», commente Erich Fehr. A la place, le Conseil municipal a réitéré sa demande de mener un vaste dialogue concernant le contournement autoroutier Ouest par l’A5. Il a rappelé les requêtes que le Conseil municipal avait formulées en juillet dernier dans une lettre adressée à Christoph Neuhaus, président du Gouvernement bernois et directeur des Travaux publics, des transports et de l’énergie (Le JdJdu 7 juillet 2018). Parmi elles, des clarifications concernant les effets du contournement Ouest qui n’inclut pas uniquement ceux en termes de circulation mais aussi les répercussions sur la société, l’économie et l’environnement. L’Exécutif a également réaffirmé sa conviction qu’il faut mettre en place un dialogue entre la Confédération, le Canton ainsi que les représentants des milieux favorables au projet et des auteurs de la proposition alternative. S’ajoute à cela, la procédure d’opposition conjointe de Bienne et Nidau formulée l’année dernière dans laquelle les deux Villes demandaient, entre autres, des clarifications quant à la compatibilité de la construction et de l’exploitation de l’autoroute avec le paysage urbain. La procédure est en cours et les exigences des deux villes ne sont, pour l’heure, pas encore traitées. Les opposants au projet officiel, ont, pour leur part, annoncé une manifestation qui se tiendra le samedi 3 novembre à Bienne.

Mots clés: Bienne, Axe Ouest, Nidau

Articles correspondant: Région »