Vous êtes ici

Abo

Evilard-Macolin

Majorité francophone élue

La commune renouvelait ses autorités lundi soir. La mairesse sortante, Madeleine Deckert, a été réélue pour quatre ans. L’exécutif comporte désormais une majorité de Romands.

Photo Léa Hofmann. Le visage du nouveau Conseil municipal

Léa Hofmann

Les citoyens de la commune d’Evilard-Macolin, réunis en assemblée municipale, ont élu lundi soir leurs autorités pour les quatre prochaines années. Les ayants droit présents ont renouvelé leur confiance aux trois sortants qui briguaient un nouveau mandat: la mairesse Madeleine Deckert et les conseillers municipaux francophones Marcel Liengme et Claire-Lise Kirchhof. Yannick Riesen et Guy Bärtschi font,  quant à eux, leur entrée au sein de l’exécutif. Tous les élus siègent en appartenant à aucune  formation politique.

Du neuf au Municipal
Comme il y avait davantage de candidats que de postes à repourvoir au Conseil municipal, les élections ont eu lieu à bulletins secrets. Sur les 1802 ayants droit de la commune, seules 157 personnes ont participé au vote.
Sans surprise, Madeleine Deckert a été réélue au poste de mairesse qu’elle occupe depuis quatre ans déjà. Elle était en effet seule candidate en lice. Madeleine Deckert a tenu à remercier les citoyens qui lui ont renouvelé leur confiance. Elle entamera son 2e mandat le 1er janvier 2019.

Alors que bien des communes peinent à trouver des candidats pour occuper une fonction publique, la commune d’Evilard-Macolin semble échapper à ce phénomène. Il y avait en effet six candidats à briguer quatre sièges de l’exécutif. Les deux sortants Marcel Liengme et Claire-Lise Kirchhof ont été réélus avec respectivement 137 et 88 voix. Parmi les quatre candidats qui souhaitaient faire leur entrée au Conseil municipal, Yannik Riesen et Guy Bärtschi ont su convaincre les électeurs en obtenant respectivement 129 et 128 voix.

Il ne s’agit pour aucun des deux nouveaux élus, établis depuis toujours à Evilard, d’un saut dans l’inconnu au sein des autorités politiques. Guy Bärtschi représente déjà la commune au sein du Conseil des affaires francophone (CAF) et est membre de plusieurs commissions. Quant à Yannik Riesen, il est aussi membre de la Commission des affaires sociales. Quant aux deux autres candidats, Yves-Alain Matthey et Louis Zimmermann, ils n’ont obtenu que 57 et 27 voix.

Ce nouveau Conseil municipal se caractérise par sa diversité. Agé de 21 ans, Yannik Riesen fait partie des plus jeunes élus d’un exécutif communal de la région. «C’est important que la jeunesse soit représentée au niveau communal», explique cet étudiant alémanique en droit.

Majorité francophone
Et, bien que la commune bilingue soit à majorité alémanique, le Conseil municipal compte désormais une majorité francophone. Marcel Liengme, Claire-Lise Kirchhof et Guy Bärtschi sont de langue maternelle française. Cependant, tout comme Yannik Riesen, ils sont parfaitement à l’aise dans les deux langues.

Comme l’a relevé à plusieurs reprises la commune mais aussi des participants à l’assemblée, il n’y aura désormais plus aucun représentant de Macolin au sein de l’exécutif, une situation que d’aucuns ont déplorée.
Toujours au niveau des élections, Thomas Minger a été élu  à la présidence de l’assemblée municipale. A la vice-présidence, c’est Philipp Schultz qui a été choisi. Il succède à Adrian Roth qui ne se représentait pas.

Chiffres rouges au budget
Autre point à l’ordre du jour  de l’assemblée municipale, le budget 2019. Malgré un déficit de 361000 francs, les citoyens l’ont adopté sans opposition. Ce budget prévoit une quotité d’impôt inchangée à 1,52. Plusieurs investissements sont prévus comme l’agrandissement de la crèche d’Evilard ainsi que l’aménagement du centre du village, un projet au cœur des discussions depuis de nombreuses années.
Un autre thème de la soirée a été l’acceptation du règlement relatif à la taxe sur la plus-value. Ce règlement, considéré par certains comme n’étant «pas suffisamment précis», a suscité de vifs débats. Au final, et malgré une demande de renvoi au Conseil municipal, ce nouveau règlement concernant les propriétaires fonciers a été accepté.

A noter encore qu’au cours de cette soirée, sept habitants ont été naturalisés par le conseiller municipal Ernst Zysset, qui avait cet honneur pour la dernière fois.

Articles correspondant: Région »